DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: Mbappé, Pavard, la jeunesse au pouvoir

Vous lisez:

Mondial-2018: Mbappé, Pavard, la jeunesse au pouvoir

Mondial-2018: Mbappé, Pavard, la jeunesse au pouvoir
Taille du texte Aa Aa
Vous avez dit trop jeunes? L'attaquant des Bleus Kylian Mbappé, 19 ans et demi, et le défenseur Benjamin Pavard, 22 ans, ont croqué avec un incroyable culot dans leur 8e de finale du Mondial-2018 contre l'Argentine (4-3). Charge à Corentin Tolisso et autre Ousmane Dembélé de s'en inspirer. . Mbappé salué par Pelé Il pouvait difficilement rêver plus bel adoubement. Après son match de classe mondiale contre les Argentins, Mbappé a eu droit aux compliments du Roi Pelé sur les réseaux sociaux. "Félicitations Kylian Mbappé, deux buts dans une Coupe du monde si jeune te placent en bonne compagnie. Bonne chance pour tes autres matches. Sauf contre le Brésil", pouvait-on lire sur le compte Twitter de la légende brésilienne. L'attaquant du PSG est en effet devenu le 2e plus jeune joueur à marquer au moins deux buts dans un match de Coupe du monde après Pelé qui avait inscrit à 17 ans et 8 mois un triplé en demi-finales et un doublé en finale du Mondial-58. Bien sûr, comparaison n'est pas raison, comme l'a poliment dit le Français: "Pelé, c'est une autre catégorie". Reste que Mbappé a renversé l'Argentine de Lionel Messi en provoquant un penalty après une folle course de 70 mètres, puis en marquant un doublé. " C'est le talent, la folie, la jeunesse. Il s'en fout, il a 19 ans, il vit le truc à fond, avec une forme d'insouciance", applaudit l'ancienne internationale Marinette Pichon, interrogée par l'AFP. "Quelle audace !", a aussi salué Blaise Matuidi après le match, tandis que le père de "Kyky", Wilfried Mbappé, n'en croyait pas ses yeux, sur TF1: "Même dans mes plus beaux rêves, je n'avais jamais imaginé cela". . Pavard, pas bavard Audacieux, le latéral droit Benjamin Pavard l'a été lui aussi face à l'Argentine. Le défenseur de Stuttgart ne comptait que deux buts dans toute sa carrière professionnelle jusque-là. C'est pourtant lui qui a relancé les Bleus d'une reprise de volée venue de nulle part, réveillant les souvenirs de France-98, quand Lilian Thuram se mettait à marquer... "Benjamin Pavard a été énorme", savoure auprès de l'AFP son ancien entraîneur chez les Espoirs Pierre Mankowski. "Sa reprise de volée est exceptionnelle. Et défensivement, il a été très bon. Il a toujours été comme ça. C'est un joueur qu'on ne remarque pas trop, mais qui est toujours très juste. Et là, avec sa reprise..." Après le match, le joueur de 22 ans a reçu un hommage appuyé de plusieurs coéquipiers dont Pogba: "Je ne parle même pas de son but. La mentalité, l'agressivité qu'il avait sur Di Maria... Il ne l'a pas laissé (tranquille). Il était là défensivement". Même éloge du capitaine Hugo Lloris: "Même s'il est peu bavard, c'est un bon soldat comme on dit. Défensivement, Benjamin fait toujours le travail, il est toujours impliqué. Et même balle au pied, il a des qualités. (Ce but) C'est fantastique pour lui, pour son jeune âge, de marquer pour sa première Coupe du monde". . Tolisso, au boulot D'autres jeunes doivent maintenant répondre présent, au premier rang desquels Corentin Tolisso. Le milieu du Bayern Munich a en effet de bonnes chances de démarrer vendredi prochain lors du quart de finale contre l'Uruguay, à cause de la suspension de Blaise Matuidi (carton jaune contre les Argentins). Dès le carton de Matuidi, Didier Deschamps a d'ailleurs fait rentrer "Coco" samedi, comme pour le mettre en jambes. L'ancien Lyonnais a déjà signé de très bonnes prestations en Bleu, mais s'était montré inhibé lors du premier match du Mondial contre l'Australie (2-1). "C'était un premier match de Coupe du monde. Peut-être que je l'ai mal abordé dans ma préparation", avait reconnu le milieu de 23 ans. L'ailier du FC Barcelone Ousmane Dembélé (21 ans) a lui aussi déçu contre les Australiens, tandis que Thomas Lemar (22 ans) est passé à côté contre le Danemark (0-0). Jusqu'à samedi, ce visage juvénile du groupe France - dont 11 joueurs n'avaient pas encore dépassé le cap des 10 sélections quand Didier Deschamps les a convoqués pour le Mondial - passait donc pour un handicap. Mais depuis l'Argentine, et les prestations culottées de Mbappé, Pavard ou du latéral gauche Lucas Hernandez (22 ans), on ne sait plus trop...
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.