DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Wimbledon: Kristina Mladenovic se rassure

Vous lisez:

Wimbledon: Kristina Mladenovic se rassure

Wimbledon: Kristina Mladenovic se rassure
Taille du texte Aa Aa
La Française Kristina Mladenovic, 62e mondiale, a renversé la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (89e) 5-7, 6-2, 6-2 pour accéder lundi au deuxième tour de Wimbledon qui lui laissait un bien mauvais souvenir. L'an passé, la Nordiste de 25 ans s'était tordu un genou en tombant au deuxième tour face à l'Américaine Alison Riske, sur un court (N.17) "plein de trous et de bosses", selon ses termes de l'époque. Les deux joueuses avaient demandé à changer de court au juge arbitre. En vain. Mladenovic avait été la grande perdante. Non seulement elle avait perdu la partie mais elle avait ensuite traîné cette blessure durant le reste de la saison, essuyant 15 défaites consécutives entre août 2017 et janvier 2018. "Il y avait forcément de l'appréhension mais c'est un nouveau tournoi, une nouvelle année et je jouais sur un autre court (N.16). J'ai essayé de faire abstraction, de ne pas me focaliser dessus et de ne pas penser au passé", a expliqué l'ancienne N.10 mondial descendue au 62e rang. "Les conditions n'étaient pas évidentes aujourd'hui. Le temps est magnifique mais il y a beaucoup de vent. C'est un peu dur pour tout le monde", a poursuivi Mladenovic. "Schmiedlova était assez surprenante mais j'ai fait un match solide", a-t-elle ajouté. Le niveau risque de monter d'un cran au prochain tour pour la Nordiste, opposée à la 5e mondiale, l'Ukrainienne Elina Svitolina ou à l'Allemande Tatjana Maria, lauréate à 30 ans de son premier tournoi lors de la préparation sur herbe à Majorque.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.