DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Angleterre met fin à sa malédiction des tirs au but

Vous lisez:

L'Angleterre met fin à sa malédiction des tirs au but

L'Angleterre met fin à sa malédiction des tirs au but
Taille du texte Aa Aa
L'Angleterre a mis fin à la malédiction qui la poursuivait lors des séances de tirs au but en Coupe du monde, remportant la toute première série de son Histoire mardi contre la Colombie en huitièmes de finale du Mondial-2018. Les Anglais avaient jusqu'à présent un triste bilan de zéro succès en trois séances. Ils avaient cédé contre l'Allemagne de l'Ouest en demi-finale en 1990, sur un raté de Chris Waddle. Puis contre l'Argentine en 1998 en 8e de finale, lors du fameux match où David Beckham avait été exclu, avec cette fois le milieu David Batty dans le rôle du maladroit. Et les Trois Lions avaient encore sombré contre le Portugal en 2006 en quarts de finale, dans une séance cauchemardesque où Frank Lampard, Steven Gerrard et Jamie Carragher avaient raté. Zéro séance de tirs au but remportée en trois essais donc, avant, enfin, le succès contre la Colombie, grâce à leur capitaine Harry Kane, déjà buteur sur penalty en seconde période et premier à réussir sa tentative, qui a montré la voie à Marcus Rashford, Kieran Trippier et Eric Dier. Certes, Jordan Henderson a manqué son tir, repoussé par David Ospina, mais le gardien Jordan Pickford a réussi à repousser le tir de Carlos Bacca et Matheus Uribe a trouvé sa transversale. Un grand "ouf!" de soulagement donc pour l'Angleterre, qui s'était également montrée très friable mentalement lors des séances de tirs au but dans les Championnats d'Europe, avec un seul succès en quatre tentatives...
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.