DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Wimbledon: nouvelle désillusion pour Lucas Pouille

Vous lisez:

Wimbledon: nouvelle désillusion pour Lucas Pouille

Wimbledon: nouvelle désillusion pour Lucas Pouille
Taille du texte Aa Aa
Le N.1 français Lucas Pouille a chuté dès le deuxième tour de Wimbledon devant le 171e mondial, alors que la journée de mercredi s'est bien passée pour les autres Français, ainsi que les stars Roger Federer et Serena Williams. Après une élimination d'entrée à l'Open d'Australie, une défaite au troisième tour de Roland-Garros, Pouille ne verra pas la seconde semaine en Grand Chelem pour la troisième fois consécutive. L'Autrichien Dennis Novak, qui dispute à 24 ans son premier Wimbledon, a mis fin à son parcours en cinq sets (6-4, 6-2, 6-7 (8/10), 3-6, 6-2) et après des rebondissements. Pouille a d'abord failli ne pas jouer après s'être blessé lors de son échauffement avec Stan Wawrinka. "Tout allait bien ce matin jusqu'au moment où on a commencé à faire du service-retour. Sur le court d'entraînement, à certains endroits, le gazon est un peu surélevé. J'ai mis mon pied au mauvais endroit et cela s'est bloqué au niveau de ma cheville (droite) et de mon genou". Après une hésitation et des anti-inflammatoires, le 19e mondial a finalement joué. Mené 6-4, 2-1, il a dû faire appel à un kiné. Au bord du précipice dans le tie-break du troisième set, le quart-de-finaliste 2016 a retrouvé du poil de la bête, écarté deux balles de match avant de recoller à deux manches partout. - Pouille: "Très négatif" - "Après, il a fait un très bon cinquième set et a été très bon", a estimé le N.1 français, très déçu et un peu désabusé. "Je n'ai jamais été très bon en philosophie donc pour l'instant je trouve cela très négatif, très dur. Je vais essayer de relever la tête. Là je pense surtout à partir en vacances. Je n'ai plus vraiment envie de voir la raquette. Il vaut mieux s'arrêter un peu." Les deux leaders du tennis français sont donc déjà hors course après trois jours de compétition, puisque Caroline Garcia (6e mondiale) a été éliminée dès son entrée en lice mardi par la Suissesse Belinda Bencic. Mais deux Français se sont hissés au troisième tour, Gaël Monfils et Adrian Mannarino. Malgré une glissade et une frayeur pour son genou gauche, Monfils, 44e mondial, a renversé l'Italien Paolo Lorenzi (86e), en quatre sets (3-6, 6-3, 7-6 (7/5), 7-6 (7/3)). Le Parisien de 31 ans va tenter désormais d'accéder pour la première fois aux huitièmes de finale. Il lui faudra pour cela battre un serveur de feu, l'Américain Sam Querrey (13e mondial), demi-finaliste l'an passé. "Sam, c'est un grand frappeur super agressif. Il va arriver avec beaucoup de confiance. Pour l'instant, je ne retourne pas bien. Il va falloir que je retourne mieux pour saisir les rares opportunités qu'il y aura face à lui.", a expliqué Monfils. Mannarino, qui a maîtrisé l'Américain Ryan Harrison (59e) (7-5, 7-5, 7-6 (7/4)), affrontera lui l'espoir russe Daniil Medvedev (22 ans, 67e) pour tenter de se hisser pour la troisième fois en huitièmes de finale, son meilleur résultat à Londres (après 2013 et 2017). De son côté, le tenant du titre Roger Federer a signé une neuvième victoire consécutive sans perdre de set dans son jardin où il a battu le Slovaque Lukas Lacko (6-4, 6-4, 6-1) Le N.2 mondial, en quête d'un neuvième trophée, en est à 26 sets consécutifs sur le gazon du All England Club, à huit longueurs de son record (34) établi entre le troisième tour de 2005 et la finale de 2006, qu'il avait remportée en quatre manches face à Rafael Nadal. - Wozniacki au tapis - L'ancienne N.1 mondiale Serena Williams a quant à elle dominé la Bulgare Viktoriya Tomova, 135e mondiale et issue des qualifications, en deux sets (6-1, 6-4). L'Américaine, qui chasse un huitième trophée à Londres, affrontera la Française Kristina Mladenovic ou l'Allemande Tatjana Maria pour une place en huitièmes de finale. Wimbledon ne réussit décidément pas à la N.2 mondiale Caroline Wozniacki. La Danoise a chuté devant la Russe Ekaterina Makarova (35e) 6-4, 1-6, 7-5. C'est le seul tournoi du Grand Chelem où la lauréate de l'Open d'Australie n'a jamais atteint les quarts de finale. Wozniacki arrivait pourtant avec de solides repères après son titre décroché à Eastbourne samedi...
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.