DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colombie: huit soldats blessés dans une attaque attribuée à l'ELN

Vous lisez:

Colombie: huit soldats blessés dans une attaque attribuée à l'ELN

Colombie: huit soldats blessés dans une attaque attribuée à l'ELN
Taille du texte Aa Aa
Huit militaires ont été blessés, dont deux grièvement, après une attaque à l'explosif dans une zone instable de la région du Pacifique en Colombie, attribuée par les autorités à l'Armée de libération nationale (ELN, guévariste), guérilla avec laquelle le gouvernement négocie actuellement la paix, à Cuba. Les soldats réalisaient mercredi des "opérations de contrôle militaire" dans une zone rurale du port de Bonaventure, à l'ouest de la Colombie, quand un "engin explosif" a détonné au passage de leur véhicule, a indiqué le ministre de la Défense dans un communiqué. En plein conflit, l'ELN, qui compte 1.800 combattants, et le gouvernement colombien, négocient à La Havane un accord de paix similaire à celui qui a mené la guérilla des FARC à cesser le feu, et à se convertir en parti politique. "Selon les premières investigations, l'engin explosif a été installé par le front Che Guevara du groupe armé organisé ELN", a-t-il ajouté. Les militaires, rattachés à l'Armée nationale (Marine), ont été évacués en avion jusqu'à Bonaventure, le principal port colombien du Pacifique, où ils sont pris en charge. "Deux d'entre eux sont dans un état délicat et dans les prochaines heures seront évacués vers la ville de Cali", indique le communiqué. La Colombie vit un conflit armé, qui pendant une cinquantaine d'années a mêlé guérillas, groupes paramilitaires, agents d'état et narcotrafiquants, faisant plus de 8 millions de morts, disparus et déplacés.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.