DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour de France: Sagan n'a pas l'intention de changer sa façon de sprinter

Vous lisez:

Tour de France: Sagan n'a pas l'intention de changer sa façon de sprinter

Tour de France: Sagan n'a pas l'intention de changer sa façon de sprinter
Taille du texte Aa Aa
Le Slovaque Peter Sagan n'a pas l'intention de changer sa façon de sprinter, alors qu'il fait son retour sur le Tour de France samedi, un an après son exclusion pour un sprint dangereux au cours d'une arrivée massive. "Chaque sprint est différent. Je sais ce qui s'est passé l'année dernière, si le même sprint se présente cette année, je ferai la même chose, parce que je pense que ce n'était pas de ma faute", a expliqué le triple champion du monde (2015, 2016 et 2017), vendredi lors d'une conférence de presse. "Je ne me pose pas la question de savoir à quel point je dois être prudent dans un sprint. Cette année j'espère être devant et on ne sait jamais ce qui peux se passer dans les dernières centaines de mètres", a ajouté Sagan, leader de la formation allemande Bora, dont le deuxième sponsor, Hansgrohe a prolongé son partenariat jusqu'en 2020. En 2017, lors de la 4e étape du Tour de France, Sagan avait été exclu du Tour, pour avoir provoqué la chute de Mark Cavendish. Le Britannique, victime d'une fracture à l'épaule, avait été contraint à l'abandon. Sagan, qui s'était excusé dans un premier temps, avait rejeté toute faute intentionnelle. Quelques mois plus tard, il avait obtenu gain de cause auprès de l'Union cycliste internationale (UCI). Sagan aura pour objectif de décrocher un 6e maillot vert du meilleur sprinteur, ainsi que l'étape des pavés le dimanche 15 juillet, lui qui a remporté pour la première fois Paris-Roubaix en avril.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.