DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haïti: le président de la chambre des députés lance un ultimatum au gouvernement

Vous lisez:

Haïti: le président de la chambre des députés lance un ultimatum au gouvernement

Taille du texte Aa Aa
Le président de la chambre des députés d'Haïti, Gary Bodeau, a lancé samedi un ultimatum au gouvernement pour qu'il revienne sur la décision d'augmenter les tarifs des produits pétroliers, à l'origine de violences à travers le pays. "S'il n'y a pas de réponse dans le délai de deux heures, le gouvernement sera considéré comme démissionnaire et dès lundi matin, le parlement prendra les dispositions" qui s'imposeront, a-t-il déclaré à l'AFP. Les activités dans Port-au-Prince sont paralysées depuis l'annonce, vendredi après-midi, d'une importante hausse des tarifs des produits pétroliers. Samedi, la plupart des axes majeurs étaient toujours obstrués par des barricades et tous les vols à destination de la capitale haïtienne dans la matinée ont été annulés. A la mi-journée, un centre commercial a été pillé par des manifestants et, alors que la présence policière est inexistante à travers la ville, plusieurs commerces et véhicules ont été incendiés. Vendredi soir, un policier assigné à la sécurité d'un dirigeant d'un parti politique d'opposition a été tué dans une altercation avec un groupe de manifestants au cœur de la capitale haïtienne. Il a été lynché alors qu'il cherchait à forcer le passage, et son corps a ensuite été brûlé sur la chaussée. Face à ces violences, le président de la chambre des députés "appelle la population au calme", en invitant les manifestants à retourner chez eux. Vendredi, les ministères de l’Économie, des Finances, du Commerce et de l'Industrie avaient annoncé l'augmentation des prix de l'essence de 38%, celui du gazole de 47% et celui du kérosène de 51%, à compter du samedi 7 juillet à minuit.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.