DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial: aux portes de la finale, les maillots des Bleus s'arrachent

Vous lisez:

Mondial: aux portes de la finale, les maillots des Bleus s'arrachent

Mondial: aux portes de la finale, les maillots des Bleus s'arrachent
Taille du texte Aa Aa
A l'entrée du magasin Nike sur les Champs-Elysées, le ballet de clients autour des maillots de l'Equipe de France donne le tournis. Avec la qualification pour le dernier carré de la Coupe du Monde, l'engouement pour les tuniques des Bleus est à son paroxysme. "Je viens d'en prendre trois, deux Griezmann et un Umtiti, ça fait des petits cadeaux sympas pour la famille. Il y a plus de queue que la semaine dernière, on sent que ça monte en puissance", sourit Gérard, visiblement habitué des lieux, costume et cravate impeccables. Derrière lui, la file pour faire floquer les maillots s'étire dans le rez-de-chaussée de la boutique. Edouard a de son côté eu moins de chance: après plus de 20 minutes de queue, il repart dépité. "Je voulais mettre Pavard derrière un maillot pour mon filleul, mais ils n'ont plus de R", se désole-t-il. Derrière le comptoir, les prises de commande s'enchaînent. Au rayon des noms les plus demandés derrière les maillots, Mbappé l'emporte haut la main, devant Griezmann. En ce lundi midi, dans le magasin, les maillots femmes étaient en rupture de stock et de nombreuses tailles manquaient à l'appel chez les hommes pour le populaire maillot extérieur que la France a porté face à l'Uruguay en quarts de finale (victoire 2-0). Un réapprovisionnement était prévu avant mardi, date de la demi-finale contre la Belgique (20h00). "On achète autre chose qu'un simple bout de tissu, on est vraiment dans un transfert d'émotion. Quelque part on achète un petit bout des joueurs de l'Equipe de France, il y a un caractère émotionnel extrêmement fort", décrypte pour l'AFP Virgile Caillet, délégué général de l'organisation professionnelle Union Sport&Cycle. "Il faut aussi prendre en considération le travail de longue haleine que mènent les fédérations et les marques. Le maillot est mis en scène, son lancement est orchestré, ça suscite l'émotion et ça provoque l'achat", ajoute t-il, estimant que l'effet Coupe du Monde est "considérable". "Il y a un effet naturel avec une augmentation des ventes de maillots de 8 à 10% les années de Coupe du monde. Il y aussi un effet lié au parcours des Bleus, ça devient un vrai fait de société. Et en cas de succès, les chiffres peuvent monter beaucoup plus haut", abonde Julien Bernard, président de Nova Consulting, cabinet de conseil spécialisé dans le sport. - Gare à la contrefaçon - Car la tunique des Bleus séduit même au-delà des supporters tricolores. Debbie, une Californienne de passage à Paris ressort du magasin avec deux maillots extérieurs des Bleus, une demande de ses deux fils qui suivent le Mondial depuis les Etats-Unis. Edwin, Costaricain qui s'est installé en France il y a un an, fait lui des infidélités à sa sélection, éliminée depuis le premier tour: dans son sac de courses, un maillot de la France pour Daniel, son fils de onze ans. Deux types de maillots sont vendus par Nike: l'"Authentic", modèle exact du maillot porté par les joueurs et le "Replica", quasiment identique mais dont les finitions sont un peu moins léchées. S'il faut compter près de 160 euros pour un maillot Authentic floqué, le prix est quasiment divisé par deux pour un Replica. Mais plusieurs sites se régalent aussi de cet engouement pour le maillot de foot, en proposant des répliques loin d'être officielles. Les maillots copiés, plus ou moins grossièrement, peuvent ainsi être achetés pour 20 ou 30 euros. "Cela nous inquiète depuis un moment. On manque un peu de repères mais on est bien conscients que sur les marchés parallèles il y a beaucoup de maillots vendus. C'est quelque chose sur lequel on travaille, avec les douanes notamment", note Virgile Caillet. Nike, sponsor officiel de l'Equipe de France - mais aussi de la Croatie et de l'Angleterre également en demi-finales - ne communique pas pour le moment de chiffre officiel de ses ventes. Son concurrent Adidas, dont l'équipe phare l'Allemagne est sortie au premier tour, a annoncé miser sur la vente de 8 millions de maillots. Même si la Belgique, sa dernière équipe en lice, était absente de la finale dimanche, la marque allemande ne perdra pas sur tous les tableaux. Elle reste partenaire officiel de la Fifa et du ballon du Mondial.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.