DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestations au Nicaragua: le bilan monte à 264 morts

Vous lisez:

Manifestations au Nicaragua: le bilan monte à 264 morts

Manifestations au Nicaragua: le bilan monte à 264 morts
Taille du texte Aa Aa
Le bilan de la répression des manifestations antigouvernementales au Nicaragua est monté à 264 morts et plus de 1.800 blessés, a annoncé mercredi la Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH). "D'après le décompte effectué par la CIDH depuis le début de la répression contre les manifestations sociales, 264 personnes ont jusqu'ici perdu la vie et plus de 1.800 ont été blessées", a déclaré le responsable de la Commission, Paulo Abrao, lors d'une réunion de l'Organisation des Etats américains. Le précédent bilan donné par la CIDH était de 212 morts. D'autres estimations font état de quelque 250 morts et près de 2.000 blessés. La vague de contestation, engagée le 18 avril dernier pour dénoncer une réforme de la sécurité sociale qui a depuis été abandonnée, cible le chef de l'Etat Daniel Ortega et son épouse Rosario Murillo, vice-présidente, accusés de confisquer le pouvoir et de brider les libertés. Très influente au Nicaragua, l’Église catholique a tenté sans succès d'engager une médiation entre le gouvernement d'Ortega et l'opposition. Quatorze personnes ont été tuées le weekend dernier dans le sud-ouest du pays, dans des affrontements entre partisans et adversaires du pouvoir.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.