DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MotoGP: Marquez s'offre une neuvième pole en neuf ans

Vous lisez:

MotoGP: Marquez s'offre une neuvième pole en neuf ans

MotoGP: Marquez s'offre une neuvième pole en neuf ans
Taille du texte Aa Aa
Il reste pour l'heure maître en sa demeure mais l'Espagnol Marc Marquez (Honda), leader du Championnat du monde MotoGP, a dû s'employer pour s'offrir samedi une neuvième pole position consécutive, toutes catégories confondues, au Grand Prix d'Allemagne. Vainqueur également des huit précédentes courses auxquelles il a pris part sur le Sachsenring (Saxe), Marquez tentera de reproduire l'exploit dimanche face à des Ducati inhabituellement performantes sur ce tracé depuis le début du week-end. Signe de la concurrence accrue pour le Catalan, l'Italien Danilo Petrucci (Ducati Pramac) et l'Espagnol Jorge Lorenzo (Ducati), avec qui il partagera la première ligne, n'échouent que pour 25 et 57/1000 respectivement en qualifications. Et Marquez aura dû attendre son dernier tour, soldé par un nouveau record du circuit (1:20.270), pour les surclasser. "Je ne m'attendais pas à cette pole, a-t-il confié après l'avoir célébrée plus qu'à l'accoutumée. J'ai fait quelques erreurs, dont une dans le dernier tour qu'il a été difficile de rattraper, mais ça a finalement été suffisant." "L'équipe a conçu une stratégie parfaite (trois sorties contre deux pour ses adversaires, ndlr), c'est ce qui m'a donné la pole", a-t-il expliqué. "Nous avons été rapides tout le week-end, toujours en excellente position", s'est pour sa part félicité Petrucci, auteur du deuxième meilleur temps des trois premières séances d'essais libres et qui semblait bien parti pour s'offrir la première pole de sa carrière en Grand Prix. - "Ducati enfin performante" - "Ducati est enfin performante sur ce circuit (sur lequel la marque italienne ne compte qu'un seul succès en vingt ans, avec l'Australien Casey Stoner en 2008, ndlr), ça me rend heureux", a renchéri Lorenzo. La troisième Ducati du vice-champion du monde en titre, l'Italien Andrea Dovizioso, peu en vue en ce moment, occupera la cinquième place sur la grille, entre les Yamaha officielles de l'Espagnol Maverick Vinales et de l'Italien Valentino Rossi. Il faudra par contre descendre jusqu'à la cinquième ligne pour trouver le Français Johann Zarco (Yamaha Tech3), qui confirme ses difficultés actuelles après un début de saison exemplaire, qui avait culminé en deux deuxièmes places en Argentine et en Espagne. "Aujourd'hui (samedi) a été une journée difficile. Je ne comprends pas vraiment ce qui ne va pas, a-t-il admis. Il est très difficile d'aller vite et de m'améliorer ce week-end. Donc en course demain (dimanche), je vais me battre et voir où je peux terminer, mais c'est un moment vraiment compliqué que j'espère pouvoir surmonter bientôt". La pole en catégorie Moto2 est revenue à l'Italien Mattia Pasini (Kalex), devant ses compatriotes Luca Marini et Francesco Bagnaia, coéquipiers chez Sky Racing Team VR46 (Kalex), l'équipe de Valentino Rossi. Bagnaia, en tête au classement des pilotes avec une avance de seize points, a une bonne affaire à réaliser, son dauphin portugais Miguel Oliveira (KTM) ne devant s'élancer que quinzième sur la grille. Les Français Fabio Quartararo (Speed Up) et Jules Danilo (Kalex) prendront le départ en 18e et 28e positions respectivement. En Moto3, le leader du Championnat, l'Espagnol Jorge Martin (Honda), a signé sa sixième pole position en neuf courses cette saison. Celui-ci n'a été absent de la première ligne qu'à une seule occasion, en Argentine (9e) ! Son compatriote Marcos Ramirez (KTM), pour la première fois, et l'Italien Enea Bastianini (Honda) l'accompagneront en première ligne dimanche.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.