DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Wimbledon: poursuivre le match sous le toit n'était pas logique selon Nadal

Vous lisez:

Wimbledon: poursuivre le match sous le toit n'était pas logique selon Nadal

Wimbledon: poursuivre le match sous le toit n'était pas logique selon Nadal
Taille du texte Aa Aa
Le N.1 mondial Rafael Nadal, battu en demi-finale de Wimbledon par Novak Djokovic, a estimé que ce n'était pas logique de poursuivre la partie, interrompue vendredi par le couvre-feu, samedi sous le toit du court central. A la question "Trouviez-vous plus logique de fermer le toit aujourd'hui ?", l'Espagnol a répondu en anglais: "Non, mais je ne veux pas en parler davantage. Sinon, vous allez l'écrire et je ne veux pas vous voir écrire ça aujourd'hui." La première demi-finale, remportée vendredi par le Sud-Africain Kevin Anderson devant l'Américain John Isner après 6h36 de jeu (7-6 (8/6), 6-7 (5/7), 6-7 (9/11), 6-4, 26-24) avait contraint Nadal et Djokovic à patienter jusqu'à environ 20h00 locales (21h00 françaises) avant de pénétrer sur le Centre court. Les deux champions ont dû revenir sur le terrain samedi car le couvre-feu (23h00 locales, minuit heure française), imposé par les résidents de Wimbledon, les avait coupés dans leur élan vendredi soir. A 23h02 (0h02 françaises), Djokovic venait tout juste de remporter la troisième manche (score final: 6-4, 3-6, 7-6 (11/9), 3-6, 10-8 en 5h15). La partie a repris samedi peu après 13h00 locales (14h00 françaises) comme elle avait commencé, c'est-à-dire sous le toit du Central, malgré le soleil radieux à Londres. "Les organisateurs et les arbitres nous ont dit que le toit devait rester fermé parce que le match avait débuté ainsi", a affirmé en conférence de presse Novak Djokovic, très à l'aise dans des conditions indoor. Le Serbe a notamment remporté cinq fois le tournoi des Maîtres, disputé dans ses conditions mais sur dur, Nadal jamais. L'Espagnol a émis quelques réserves sur le choix de programmation pour ses demi-finales. "C'est vrai que le programme était un peu serré, sachant que le premier match opposait deux gros serveurs", a-t-il dit. "Bien sûr, on ne pouvait pas prévoir que ce serait si long mais sachant cela (un duel entre deux grands serveurs), il aurait peut-être été préférable de nous faire jouer en premier", a ajouté le N.1 mondial après ce match "d'un niveau fantastique" contre Djokovic. "Je n'ai pas de regrets sur ce match. J'ai tout donné. Il ne me reste rien en réserve. On a fait tous deux un super match et il m'a battu. Bravo à lui. Il n'y a rien de plus à dire", a affirmé Nadal.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.