DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Croatie: "on n'accorde pas ce genre de penalty en finale"

Vous lisez:

Croatie: "on n'accorde pas ce genre de penalty en finale"

Croatie: "on n'accorde pas ce genre de penalty en finale"
Taille du texte Aa Aa
"On n'accorde pas ce genre de penalty en finale", a regretté le sélectionneur de la Croatie Zlatko Dalic après la défaite 4-2 de son équipe. Mais "ça ne minimise pas la victoire de la France" et l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) reste "une bonne chose". La France a inscrit son deuxième but sur un penalty d'Antoine Griezmann accordé après recours à la VAR, pour une main d'Ivan Perisic. Q: Comment analysez-vous cette défaite et que pensez-vous du penalty accordé à la France? R: "Tout d'abord, je dois féliciter la France pour ce titre de champion du monde. Nous avons bien joué, au cours des 20 premières minutes, nous avons contrôlé la partie et ensuite il y a eu ce but contre notre camp sur coup de pied arrêté. On s'est remis, on a continué et puis ce penalty a été accordé. Normalement, je ne fais pas de commentaire, tout ce que je peux dire est que dans une finale de Coupe du monde, on n'accorde pas ce genre de penalty, mais ça ne minimise pas la victoire de la France. On avait plutôt eu de la chance lors des 6 premiers matches, peut-être qu'on en a un peu manqué aujourd'hui. Je dois féliciter mes joueurs, on a probablement fait ce soir le meilleur match lors de ce Mondial, mais face à une équipe aussi forte que la France, on ne doit pas faire d'erreur. On est un peu tristes mais aussi fiers." Q: Pourquoi dites-vous qu'on ne siffle pas ce genre de penalties en finale? R: "Ne pensez pas que j'ai dit quelque chose de négatif sur l'arbitre, j'ai simplement donné ma propre pensée. J'ai beaucoup de respect pour l'arbitre, il a pris sa décision sur la base de ce qu'il a vu et mon intention n'était pas d'être négatif. Quant au VAR, forcément quand c'est en votre faveur c'est bien, et quand c'est en votre défaveur, c'est moins bien... Mais la VAR reste une bonne chose pour le football." Q: Quel sentiment prédomine après cette défaite, la déception ou la fierté? R: "Évidemment nous étions tous très tristes après le match, mais j'ai dit aux joueurs qu'il fallait sortir la tête haute. On a donné le maximum et ils peuvent être fiers de leur performance lors de cette compétition. Si, avant le coup d'envoi, quelqu'un nous avait proposé de terminer médaillés d'argent, ça aurait été formidable. Mais bien sûr il y a de la tristesse, les joueurs y croyaient. Je leur ai dit que parfois, au foot, on perd, et qu'on doit rester dignes dans la défaite comme on a été dignes dans la victoire. On doit respecter le score." Q: Luka Modric a été élu meilleur joueur du tournoi, qu'en pensez-vous? R: "Nous sommes très heureux pour lui qu'il ait remporté ce trophée, il le mérite. Il a joué de manière extraordinaire dans ce tournoi et cela montre bien la qualité de l'équipe qui l'a dans ses rangs. Il a pris une large part de travail dans notre jeu et mérite ce trophée même si nous n'avons pas gagné. (...) Dans l'ensemble, la Croatie a réalisé un tournoi formidable, elle a montré ses qualités, ses atouts. Et maintenant que c'est terminé je dois remercier tous mes joueurs pour ce qu'ils ont fait et je dois dire que je suis fier de mes joueurs, de mon équipe et de mon pays." Q: Allez-vous continuer votre travail à la tête de la Croatie? R: "D'abord, j'ai besoin d'un peu de repos. Au cours des deux derniers mois, nous avons travaillé très dur, ça a été une période très difficile mais ça a été formidable de travailler avec nos joueurs. Nous avons fini deuxièmes et c'est quelque chose de très bien. Je ne prends jamais de décision à chaud, je vais attendre, pour l'instant je ne pense à rien d'autre qu'à rentrer en Croatie et me reposer." Propos recueillis en conférence de presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.