DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pologne: deux touristes accusés de voler des briques sur le site d'Auschwitz

Vous lisez:

Pologne: deux touristes accusés de voler des briques sur le site d'Auschwitz

Pologne: deux touristes accusés de voler des briques sur le site d'Auschwitz
Taille du texte Aa Aa
Deux touristes hongrois ont été condamnés à une amende et une peine de prison avec sursis après avoir tenté de voler des briques dans les ruines d'un crematorium sur le site de l'ancien camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau, a annoncé dimanche la police. La femme de 30 ans et l'homme de 36 ans ont été surpris samedi par un autre couple de touristes étrangers qui les ont vus en train de mettre les briques dans un sac. Ce couple a prévenu le service de sécurité. "L'homme et la femme ont été accusés de vol d'un bien culturel. Ils ont tous les deux avoué avoir mal agi", a déclaré un porte-parole de la police régionale, Mateusz Drwal. "Ils ont expliqué qu'ils voulaient ramener un souvenir et qu'ils ne réalisaient pas les conséquenses de leurs actes", a-t-il déclaré à l'agence de presse polonaise PAP. Les Hongrois ont chacun été condamnés à une amende de 1.500 zloty (400 dollars, 350 euros) et une peine de prison avec sursis d'un an. Auschwitz-Birkenau est devenu un symbole de l'extermination des juifs par le régime nazi. Un million de juifs ont trouvé la mort dans ce camp entre 1940 et 1945. Plus de 100.000 autres détenus, dont des Polonais non juifs, des Roms, des prisonniers soviétiques et des résistants y ont également péri.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.