DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial: aucune "festivité publique" n'était prévue au Crillon, précise la FFF

Vous lisez:

Mondial: aucune "festivité publique" n'était prévue au Crillon, précise la FFF

Mondial: aucune "festivité publique" n'était prévue au Crillon, précise la FFF
Taille du texte Aa Aa
Aucune "festivité publique" n'était prévue lundi soir à l'hôtel Le Crillon pour les joueurs de l'équipe de France championne du monde, mais seulement "un rassemblement privé pour ceux qui le souhaitaient", a indiqué mardi à l'AFP la Fédération française de football (FFF), alors que des milliers de supporteurs ont attendu en vain l'apparition de leurs idoles. "Le Crillon devait être un rassemblement privé avant +dislocation du groupe+ pour ceux qui le souhaitaient. Il n'a jamais été question de festivité publique" comme des joueurs qui seraient sortis au balcon en brandissant le trophée, a indiqué la fédération. De retour sur le sol français lundi, les joueurs ont défilé sur les Champs Elysées dans un bus à impériale avant d'être reçus à l'Elysée. Des informations avaient circulé toute la journée sur un rendez-vous dans la soirée à l'hôtel parisien Le Crillon, et des milliers de supporteurs s'étaient massés devant le palace situé place de la Concorde. Exaspérés par l'attente et déçus, des supporters ont laissé éclater leur colère. Parmi eux, certains ont jeté des bouteilles sur les forces de l'ordre présentes, qui ont ensuite fait évacuer la place, a constaté un photographe de l'AFP. Alors que les joueurs se trouvaient encore à l'Elysée lundi soir, le compte twitter officiel "Equipe de France" a annoncé: "aucun rendez-vous dans un grand hôtel ou palace parisien ne suivra ce rendez-vous". Ce tweet a d'abord été diffusé avec une photo de joueurs de l'équipe de France à l'Elysée mais avec François Hollande après la finale perdue de l'Euro 2016. "C'est une erreur, la photo a été supprimée après deux ou trois minutes", concède-t-on à la FFF. Au final, des joueurs de l'équipe de France et des membres du staff sont bien allés au Crillon, mais pas tous. Environ 300.000 personnes étaient massés sur les Champs-Elysées, selon une source policière, un événement qui posait d'évidents problèmes de sécurité face à la menace terroriste. Sur les réseaux sociaux, des supporteurs ont dit leur déception après un défilé très court, qui a duré douze minutes, avant l'étape élyséenne. Les joueurs français avaient atterri avec du retard à Roissy.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.