DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie: "l'enfant" du volcan Krakatoa entre en éruption

Vous lisez:

Indonésie: "l'enfant" du volcan Krakatoa entre en éruption

Indonésie: "l'enfant" du volcan Krakatoa entre en éruption
Taille du texte Aa Aa

Un volcan indonésien considéré comme "l'enfant" du Krakatoa, dont l'explosion avait fait 36.000 morts en 1883 dans le pays, est entré en éruption jeudi, crachant un panache de fumée et déversant de la lave le long de ses flancs.

Anak Krakatau, une petite île volcanique qui vu le jour un demi-siècle après l'éruption meurtrière du Krakatoa, avait commencé à gronder ces dernières semaines, crachant de son cratère des cendres et des roches de feu.

Krakatau, archipel du détroit de la Sonde entre Java et Sumatra (centre), est inhabité mais reste une escale touristique populaire.

L'Agence géologique d'Indonésie n'a pas relevé le niveau d'alerte sur l'île. Toutefois, une zone d'un kilomètre autour du sommet du volcan est interdite d'accès.

L'explosion du volcan Krakatoa, au XIXe siècle, est considérée comme la plus importante jamais observée: le jet de cendres et fumée, jusqu'à 20.000 mètres d'altitude, avait plongé la région dans une nuit totale. L'éruption avait provoqué un tsunami dont les vagues ont fait le tour du monde.

L'Indonésie est située sur le "cercle de feu" du Pacifique, où l'activité volcanique et sismique est très élevée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.