DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue de diamant à Monaco: la Kényane Beatrice Chepkoech bat le record du monde du 3000 m steeple

Vous lisez:

Ligue de diamant à Monaco: la Kényane Beatrice Chepkoech bat le record du monde du 3000 m steeple

Ligue de diamant à Monaco: la Kényane Beatrice Chepkoech bat le record du monde du 3000 m steeple
Taille du texte Aa Aa

La Kényane Beatrice Chepkoech a pulvérisé vendredi soir le record du monde du 3000 m steeple en 8 min 44 sec 32, soit près de huit secondes de moins que la précédente marque planétaire, lors du meeting Ligue de diamant de Monaco.

L'ancien record appartenait à la Bahreïnie d'origine kényane Ruth Jebet en 8 min 52 sec 78 depuis le 27 août 2016 à Paris.

Agée de 26 ans et ancienne spécialiste de la route, Chepkoech a pour sa part gagné 15 secondes sur son record personnel (8:59.36 le 30 juin à Paris).

Ce record mondial intervient le jour même où l'Unité d'intégrité dans l'athlétisme (AIU) a publié une liste exhaustive de 109 athlètes et dirigeants suspendus pour dopage et corruption, dont Jebet, suspendue provisoirement après la découverte d'EPO dans ses urines.

Au pied du podium du 3000 m steeple aux Jeux de Rio en 2016, Chepkoech l'avait été également l'année suivante aux Mondiaux de Londres en raison d'une erreur rocambolesque de parcours.

Alors en tête du peloton après quelque 500 mètres de la finale le 11 août 2017, Chepkoech avait continué sur l'extérieur de la piste dans le dernier virage, "oubliant" la rivière placée à l'intérieur.

S'apercevant de sa bourde, la Kényane était alors revenue en arrière pour sauter la rivière, perdant une dizaine de secondes sur ses rivales.

Au prix d'un gros effort, elle avait recollé au peloton mais avait payé sa débauche d'énergie dans le final.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.