DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendies: l'UE mobilise d'importants moyens pour les pays touchés en Europe

Vous lisez:

Incendies: l'UE mobilise d'importants moyens pour les pays touchés en Europe

Un feu de forêt près d'Athènes, le 23 juillet 2018
© Copyright :
ANGELOS TZORTZINIS
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne mobilise depuis lundi de très importants moyens pour aider à combattre en même temps les incendies en Grèce, en Suède et en Lettonie, et met à l'épreuve son mécanisme de protection civile.

Une soixantaine de pompiers et leurs équipements sont partis mardi de Chypre pour la Grèce, où 60 personnes ont déjà trouvé la mort, selon les derniers bilans. L'Espagne va pour sa part envoyer deux appareils Canadair et la Bulgarie des moyens matériels et humains, ont indiqué mardi les services du commissaire européen Chrístos Stylianídes, responsable de l'aide humanitaire et de la gestion des crises.

Plusieurs autres pays de l'UE ont proposé des moyens, ont-ils précisé.

Le président de la Commission Jean-Claude Juncker a promis au Premier ministre grec Alexis Tsipras que "tout sera fait pour apporter un soutien aujourd'hui, demain et aussi longtemps qu'il le faudra" et a demandé au commissaire Stylianides de se rendre mardi à Athènes.

L'Espagne est également engagée en Suède où l'UE coordonne la plus importante opération menée par le mécanisme de protection civile européen.

Huit Etats membres -- Espagne, France, Allemagne, Italie, Portugal, Lituanie, Danemark, Pologne et Autriche -- ont répondu à l'appel au secours lancé par Stockholm et envoyé 7 avions Canadair, 7 hélicoptères et 340 pompiers avec 60 véhicules.

Les feux touchent également la Lettonie qui reçoit l'assistance du satellite européen Copernicus, a précisé la Commission européenne.

La multiplication des incendies et leur localisation, de l'extrême nord au sud-est, plaident pour l'adoption de RescUE, la proposition présentée fin 2017 par la Commission européenne pour doter l'UE de ses propres ressources opérationnelles, a insisté la Commission européenne. Mais elle est bloquée par les Etats membres, a-t-on déploré mardi de source européenne.

Le mécanisme de protection civile de l’UE mis en place en 2001 est actuellement fondé sur un système volontaire. L’UE coordonne les contributions des États à destination d'un pays qui a demandé de l'aide via le Centre européen de coordination de la réaction d’urgence, basé à Bruxelles.

La proposition présentée par la Commission vise à créer une réserve de ressources assurant une réaction de l’UE en matière de protection civile pour aider les États membres à faire face aux catastrophes lorsque leurs capacités nationales sont débordées.

Elle a été soumise aux Etats membres après la mort de près de 200 personnes dans des incendies meurtriers durant l'été et l'automne 2017 au Portugal, en Italie, en Espagne et en France.

"Notre système d'intervention actuel a atteint ses limites", avait alors averti M. Stylianides.

La "réserve de capacité" serait constituée d'avions, d'hélicoptères pour la lutte contre les incendies et d'équipements de pompage de l'eau qui seraient loués avec un financement européen.

La Commission européenne conserverait le contrôle opérationnel de ces moyens de lutte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.