DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un vol Paris-Pékin fait demi-tour après une fausse alerte "terroriste"

Vous lisez:

Un vol Paris-Pékin fait demi-tour après une fausse alerte "terroriste"

Un vol Paris-Pékin fait demi-tour après une fausse alerte "terroriste"
Taille du texte Aa Aa

Un vol Air China qui reliait Paris à Pékin a fait demi-tour jeudi 30 minutes après son décollage, victime d'une fausse alerte due à un malentendu entre un passager resté au sol et la compagnie chinoise, a annoncé à l'AFP la Délégation préfectorale des aéroports parisiens.

Air China avait annoncé jeudi après-midi que le vol CA876, qui avait décollé à 12h59 (10H59 GMT) de l'aéroport Charles-de-Gaulle, avait dû faire demi-tour en raison d'une alerte "terroriste".

"Pour des raisons de sécurité, le vol CA876 est retourné à Paris où il a atterri en toute sécurité", a dit la compagnie chinoise sur les réseaux sociaux.

Cette fausse alerte est due à un malentendu entre un passager resté au sol et la compagnie, a expliqué la Délégation préfectorale des aéroports parisiens. "Un passager retardé par un colis abandonné à l'aéroport de Roissy a téléphoné à la compagnie en disant qu'il y avait une bombe dans le terminal et son interlocuteur a compris qu'il y avait une bombe à bord de l'avion", a relaté cette source.

Une enquête judiciaire a été ouverte et cet homme - un Australien, selon une source proche de l'enquête - a été placé en garde à vue, selon cette même source.

"L'avion a atterri à Roissy à 13H55 (11H55 GMT). Il a fait demi-tour après 30 minutes de vol seulement", a ajouté la délégation préfectorale.

L'ensemble des passagers de ce Boeing 787 repartiront dans un vol pour Pékin jeudi à 21H00, a ajouté cette source.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.