DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

GP de Hongrie: essais libres 1 et 2: Vettel et Red Bull dans un mouchoir

Vous lisez:

GP de Hongrie: essais libres 1 et 2: Vettel et Red Bull dans un mouchoir

GP de Hongrie: essais libres 1 et 2: Vettel et Red Bull dans un mouchoir
Taille du texte Aa Aa

Sans surprise, l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) et les Red Bull ont dominé dans un mouchoir les deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Hongrie sur le Hungaroring vendredi, au cours desquelles Mercedes n'a, comme attendu, pas brillé.

Le principal prétendant, avec le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), au titre mondial a signé dans l'après-midi le chrono le plus rapide de cette première journée d'essais, en 1 min 16 sec 834/1000.

Les écarts avec les Red Bull, très à l'aise sur un circuit valorisant les appuis aérodynamiques plutôt que la puissance moteur, sont minimes: le Néerlandais Max Verstappen ne pointe qu'à 74/1000 et l'Australien Daniel Ricciardo, le plus véloce le matin, à 227/1000.

L'équipier finlandais de Vettel, Kimi Räikkönen, est quatrième sur la feuille des temps à 319/1000, devant les Mercedes d'Hamilton, à 753/1000, et de l'autre Finlandais Valtteri Bottas, à 1 sec 34/1000.

Reste à voir lors de la troisième séance samedi à 12h00 (10h00 GMT) si les Flèches d'argent en ont gardé sous le pied ou si elles sont de nouveau à la peine sur un tracé tortueux qui ne leur réussit généralement pas.

"Red Bull a l'air un peu plus compétitif ici, ce à quoi on pouvait s'attendre sur ce type de circuit, et je crois que c'est serré entre nous et Mercedes", a estimé Vettel, affecté, comme toute son équipe, par le décès mercredi du patron emblématique de Ferrari, Sergio Marchionne.

"Remonter dans la voiture est la meilleure chose qui soit pour tout le monde car on sait ce qu'il y a à faire", a confié celui dont la monoplace est flanquée d'un bandeau noir en signe de deuil.

- "Du travail" pour Mercedes -

"Comme on s'y attendait, Ferrari et Red Bull ont un rythme un peu meilleur que le notre, nous avons donc du travail ce soir", a pour sa part commenté Hamilton.

Avant la douzième course de la saison, l'Anglais compte dix-sept points d'avance sur Vettel au classement des pilotes, grâce à son succès inespéré au GP d'Allemagne dimanche dernier, où il s'était élancé quatorzième sur la grille, quand l'Allemand a lui abandonné après une sortie de piste.

Au milieu de tableau, la bataille s'annonce une nouvelle fois serrée entre Haas, Renault, Force India et même Toro Rosso, peu en vue lors des dernières courses.

Les Français Romain Grosjean (Haas), Pierre Gasly (Toro Rosso) et Esteban Ocon (Force India) se sont tous les trois placés dans le top 10 de la deuxième séance d'essais libres, respectivement septième, neuvième et dixième.

A propos d'Ocon, protégé de Mercedes que la rumeur envoie chez Renault l'an prochain, le patron des Flèches d'argent, Toto Wolff, a assuré vendredi que la marque "ne se mettra pas en travers de son chemin" si celui-ci avait une opportunité de progresser avec un autre constructeur.

Dans l'après-midi, les orages ont flirté avec les abords du circuit sans toutefois s'abattre sur la piste, rappelant que, comme à Hockenheim, la pluie pourrait jouer un rôle en qualifications ou en course.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.