DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Arsenal d'Unai Emery corrige le Paris SG 5-1 en amical

Vous lisez:

L'Arsenal d'Unai Emery corrige le Paris SG 5-1 en amical

L'Arsenal d'Unai Emery corrige le Paris SG 5-1 en amical
Taille du texte Aa Aa

Retrouvailles gagnantes pour Unai Emery. Deux mois après avoir quitté le banc parisien, le technicien basque et ses Gunners d'Arsenal ont corrigé (5-1) samedi un Paris SG très largement remanié et au visage juvénile, en match amical de pré-saison.

Fidèle au style qu'on lui connaissait dans la capitale française, avec un autre blason sur la poitrine, Unai Emery a passé son match à délivrer des consignes à ses joueurs. Lui pouvait, contrairement à son ancienne équipe, compter sur un effectif presque au complet et un onze de départ quasi-type, avec Mesut Özil à la baguette.

C'est justement le meneur de jeu allemand, qui a annoncé le week-end dernier sa décision de quitter la Mannschaft en se disant victime de racisme, qui a rapidement ouvert le score du droit sur un centre de Pierre-Emerick Aubameyang à l'occasion d'un contre éclair (1-0, 13e).

Privé de l'immense majorité de ses titulaires habituels, toujours en vacances après le Mondial en Russie, le PSG a brièvement repris espoir au retour des vestiaires grâce à un penalty, obtenu par Weah et transformé par Christopher Nkunku (60e, 1-1), qui faisait presque office de cadre vu la jeunesse de ses coéquipiers.

Brièvement car la jeunesse parisienne, encadrée par Adrien Rabiot et Lassana Diarra, a vite été dépassée.

Alexandre Lacazette, rentré à la mi-temps à la place d'Alex Iwobi, inscrit un doublé en l'espace de dix minutes pour mettre Arsenal à l'abri.

Longtemps maintenu dans le match par les arrêts de Gianluigi Buffon, le PSG subit la fin de match et craque complètement dans les dernières minutes: le défenseur Rob Holding de la tête sur corner (4-1, 87e) puis Edward Nketiah sur un énième contre (5-1, 90+3) transforment la victoire des hommes d'Unai Emery en correction.

Avec ce quatrième match sans victoire en préparation (1 nul, 3 défaites), le Paris SG attend avec impatience le retour de ses cadres. Unai Emery, lui, peut voir venir le début de la Premier League plus sereinement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.