DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie: Bonucci rentre au bercail, l'AC Milan récupère Higuain

Vous lisez:

Italie: Bonucci rentre au bercail, l'AC Milan récupère Higuain

Italie: Bonucci rentre au bercail, l'AC Milan récupère Higuain
Taille du texte Aa Aa

L'Italie est encore au centre du mercato estival: Après avoir débauché Cristiano Ronaldo, la Juventus Turin a récupéré le défenseur international italien Leonardo Bonucci dans un échange à trois joueurs qui a vu Gonzalo Higuain et Mattia Caldara rejoindre l'AC Milan.

La centaine de kilomètres qui sépare Turin de Milan n'a jamais paru aussi courte. "Difficile à imaginer, beau à réaliser", s'est d'ailleurs réjoui Bonucci, de retour à la Juve où il a évolué entre 2010 et 2017 mais qu'il avait quittée l'été dernier au milieu de rumeurs de tensions avec son entraîneur Massimiliano Allegri.

Impensable il y a quelques mois, la presse italienne bruissait pourtant depuis plusieurs semaines de cet échange à trois bandes entre deux des cadors de Serie A.

C'est désormais officiel mais difficile de savoir qui est le grand gagnant de ce troc géant: Milan perd son capitaine mais récupère dans un prêt payant de 18 millions d'euros (avec une option d'achat fixée à 36 millions) un buteur redoutable ainsi qu'un défenseur prometteur de 24 ans et déjà international.

La Juve, elle, s'allège d'un salaire conséquent, estimé à près de neuf millions d'euros par les médias transalpins, et récupère pour les cinq prochaines saisons un des chouchous de l'Allianz Stadium, pilier de l'infranchissable défense bianconeri, finaliste de la Ligue des champions 2015 et 2017.

Giorgio Chiellini et Andrea Barzagli sont toujours là mais pas Gianluigi Buffon, parti au Paris SG.

"La Juventus, c'est le passé (...) mais quand vous faites certains choix, il faut prendre vos responsabilités et assumer les conséquences", expliquait pourtant Bonucci à son arrivée à Milan l'été dernier. Mais la nostalgie a, semble-t-il, pris le meilleur sur le joueur de 31 ans qui sort d'une saison mi-figue mi-raisin chez les Rossoneri.

- La nouvelle aventure "Pipita" -

Gennaro Gattuso, l'entraîneur des Rouge et Noir, renforce du même coup son attaque avec un Higuain rompu aux joutes internationales. Et Leonardo, le nouveau directeur sportif de l'AC Milan, réalise son premier gros coup.

La saison dernière, les Rossoneri n'avaient inscrit que 56 buts, un total insuffisant pour déloger la Juve, Naples, l'AS Rome et surtout le voisin honni l'Inter Milan des places pour la Ligue des champions.

Après avoir débauché le gardien Pepe Reina, le défenseur Ivan Strinic et le milieu de terrain Alen Halilovic, tous arrivés libres, l'AC Milan avait besoin d'un véritable buteur: Higuain, qui avait rejoint la Juve en 2016 contre 90 millions, a marqué plus de 100 buts dans le championnat italien en cinq saisons, dont trois à Naples où il est devenu une idole.

"Une nouvelle aventure commence", a d'ailleurs lancé "El Pipita" devant plusieurs centaines de supporters, après avoir passé sa visite médicale jeudi après-midi.

Caldara, lui, n'aura pas vraiment connu le Piémont: arrivé à la Juve en 2017, il n'aura porté le maillot blanc et noir qu'une seule fois avant d'être prêté à l'Atalanta Bergame, son club formateur.

Mais il rejoint un club prestigieux, celui des joueurs ayant revêtu le maillot bianconeri et rossoneri, où figurent notamment Roberto Baggio, Zlatan Ibrahimovic, Egdar Davids, Andrea Pirlo, Patrick Vieira ou Filippo Inzaghi...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.