DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Finale Super Rugby: les Crusaders sont-ils invincibles ?

Vous lisez:

Finale Super Rugby: les Crusaders sont-ils invincibles ?

Finale Super Rugby: les Crusaders sont-ils invincibles ?
Taille du texte Aa Aa

Ils sont invincibles depuis mars et n'ont jamais perdu à domicile en phase finale: rien ne semble pouvoir empêcher les Crusaders de conserver leur titre en Super Rugby, samedi (09h35 française) au Lancaster Park à Christchurch, face à des Lions qui ont échoué en finale les deux dernières saisons.

Une réédition de la finale précédente, remportée par les Crusaders à Johannesburg (25-17), c'est une première dans l'histoire de la compétition. Mais contrairement à 2017, où les Lions avaient l'avantage du terrain après avoir terminé de justesse devant les Crusaders en tête du classement général, le contexte est cette fois entièrement favorable à la franchise néo-zélandaise.

L'équipe de l'île du Sud n'a perdu que deux rencontres cette saison, en mars, à l'extérieur et face à d'autres formations néo-zélandaises, les Hurricanes et les Highlanders.

Elle a depuis enchaîné 14 succès, surclassant les Sharks (40-10) puis les Hurricanes (30-12) en phase finale, pour gagner le droit de disputer la finale devant son public du Lancaster Park, pour la première fois depuis 2008.

- Read, une décennie après -

Une décennie plus tard, Kieran Read est toujours là mais est passé de l'aile au centre de la troisième ligne, et a accessoirement conquis deux titres mondiaux avec les All Blacks dont il est devenu le capitaine.

Le pack d'avants de l'équipe de Christchurch ressemble d'ailleurs à s'y méprendre à celui de la sélection puisque tous les titulaires de deuxième (Sam Whitelock, Scott Barrett) et de première ligne (Owen Franks, Codie Taylor, Joe Moody) l'étaient également lors du dernier test gagné fin juin face à la France (49-14).

En face, les Lions de Swys de Bruin ont aussi quelques arguments à faire valoir parmi leurs "gros": leur meilleur marqueur d'essais est un talonneur, Malcolm Marx (11 en 15 matches), et le deuxième ligne Franco Mostert excelle en défense (214 plaquages cette saison).

Suffisant pour rapporter dans le Gauteng leur premier trophée, face à la formation la plus expérimentée de la compétition (8 titres plus 4 finales perdues) et qui n'a jamais perdu un match de phase finale à domicile (20 succès) ?

"Oui, nous avons ce handicap mais heureusement, nous travaillons avec ce groupe depuis cinq ou six ans. Nous avons déjà battu des équipes australiennes et néo-zélandaises chez elles, la victoire chez les Chiefs (en 2016) est un bon exemple", a fait valoir De Bruin auprès de SuperSport.

"Nous comptions 21 succès d'affilée contre les équipes sud-africaines et nous avons perdu contre les Sharks (31-24 fin juin). Les choses changent, on ne sait jamais quand, espérons qu'elles changent en notre faveur", a positivé l'entraîneur des Lions. Qui sait probablement aussi que perdre trois finales de rang serait une première en Super Rugby.

Les XV de départ

Crusaders: Havili - Tamanivalu, Goodhue, Crotty, Bridge - (o) Mo'unga - (m) B. Hall - Todd, Read, Bedwell-Curtis - S. Whitelock (cap.), S. Barrett - O. Franks, C. Taylor, Moody

Lions: A. Coetzee, Combrinck, Mapoe, Vorster, Skosan - (o) Jantjies, (m) R. Cronje - Brink, Whiteley (cap.), K. Smith - F. Mostert, Orie - Dreyer, Marx, Van Rooyen

Remplaçants

Crusaders: Anderson-Heather, T. Perry, Alaalatoa, L. Romano, Samu, Drummond, M. Hunt, Ennor

Lions: C. Fourie, D. Smith, Jonker, L. Erasmus, M. Schoeman, Smit, Dyantyi, Mnisi

Arbitre: Angus Gardner (AUS)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.