DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Chili, premier pays d'Amérique du Sud a interdire les sacs plastiques

Vous lisez:

Le Chili, premier pays d'Amérique du Sud a interdire les sacs plastiques

Le Chili, premier pays d'Amérique du Sud a interdire les sacs plastiques
Taille du texte Aa Aa

Le Chili est devenu vendredi le premier pays d'Amérique du Sud à interdire complètement les sacs plastiques dans les magasins.

"Je voulais partager ma joie avec vous: à compter d'aujourd'hui, nous promulguons la loi", a déclaré le président de droite Sebastian Piñera lors d'une cérémonie à Santiago, avant de donner des sacs en toile au public.

Le texte interdit la distribution de sacs en plastique, sauf ceux servant à emballer des aliments "pour des raisons hygiéniques ou (...) pour éviter le gâchis de nourriture", selon le Journal officiel.

La loi donne six mois à compter de vendredi aux grandes entreprises et deux ans aux petits commerces pour mettre en application cette interdiction totale.

Passé ces délais, une amende de 370 dollars par sac plastique remis aux clients est prévue en cas d'infraction.

Dans l'intervalle, "les commerces peuvent remettre un maximum de deux sacs plastiques aux consommateurs à chaque achat", précise le texte.

"Nous sommes, sans aucun doute, en train de faire un grand pas vers un Chili plus propre", a ajouté le chef de l'Etat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.