DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Canicule en Europe : accalmie même si le mercure reste très haut dans le Sud

Vous lisez:

Canicule en Europe : accalmie même si le mercure reste très haut dans le Sud

Canicule en Europe : accalmie même si le mercure reste très haut dans le Sud
Taille du texte Aa Aa

Après l'intense vague de chaleur qui s'étend sur l'Europe depuis plusieurs jours, le continent a bénéficié dimanche d'une légère accalmie, même si le mercure continue de tutoyer les 45°C au Portugal.

Voici un aperçu de la situation:

- Portugal: chaleur record et incendie -

Après la journée "la plus chaude de ces 18 dernières années" samedi, avec une moyenne de "température maximale de 41,6°C", le Portugal a profité dimanche d'une "légère baisse des températures", selon l'Institut portugais de la mer et de l'atmosphère (IPMA).

Pour autant, l'IPMA s'attendait pour dimanche à ce que le thermomètre atteigne les 45°C, notamment dans le centre du pays.

En raison de ces fortes chaleurs, les chemins de fer portugais ont décidé d'annuler la vente de certains billets de train, particulièrement ceux qui traversent les régions où les températures sont le plus élevées.

Cette mesure permet de "gérer les niveaux d'occupation" et "minimiser la gêne occasionnée par ces fortes températures" auprès des passagers, a expliqué la société précisant que la chaleur avait entraîné notamment des problèmes de climatisation.

A Monchique (sud), où un feu de forêt fait rage depuis plus de 48 heures, quelque 800 pompiers, soutenus par 12 avions et hélicoptères bombardiers d'eau, tentaient toujours dimanche après-midi de venir à bout des flammes qui évoluent sur deux fronts. Un autre feu de forêt, à Estremoz, à environ 200 km de Lisbonne, a fait six blessés dont deux dans un état grave.

- Espagne: le Sud passe de 44°C à 42° -

L'endroit le plus chaud du pays est la région de l'Estrémadure (sud-ouest), où le mercure était attendu jusqu'à 42°C, contre près de 44°C à Cordoue (sud) samedi.

Par ailleurs, un feu à San Vicente de Alcantara, à la frontière avec le Portugal, a été "stabilisé", selon les autorités.

- Allemagne: la crainte d'une rentrée des classes surchauffée -

La rentrée scolaire a lieu lundi pour les élèves des Etats allemands de Sarre (ouest), de Hesse (centre), et de Rhénanie-Palatinat (ouest). Mais en raison de la chaleur, les professeurs ont reçu pour consigne d'envisager de ne pas faire classe dans les salles habituelles mais dans des endroits mieux ventilés ou encore de renoncer à donner des devoirs à la maison.

Sous un soleil de plomb, des milliers d'Allemands se ruent vers les points d'eau et les piscines publiques du pays prévoient déjà des records d'affluence, selon l'agence DPA.

Des averses et orages ont contribué à faire baisser les températures dans certaines régions, notamment le sud. Cependant, les prévisions météorologiques font état d'une nouvelle hausse des températures dans les prochains jours, les températures devant grimper jusqu'à 39°C dans l'est du pays mercredi.

- Pays-Bas: sécheresse tenace et frites rabougries -

Le thermomètre affichait dimanche aux Pays-Bas des valeurs de saison, autour des 25°C, alors qu'une autoroute avait dû être fermée samedi en raison de la fonte de l'asphalte sous le soleil écrasant.

Mais la sècheresse persiste et endommage les cultures, notamment le maïs et les pommes de terre. Les agriculteurs travaillent désormais nuit et jour pour sauver ce qui peut l'être en irriguant le plus possible, a rapporté la télévision publique NOS.

Conséquence: cette année, les frites seront bien plus petites que la normale, ont averti les producteurs de pommes de terre.

- Royaume-Uni: alerte aux UV -

Coté britannique, les températures ont légèrement baissé ce week-end, malgré des pics autour des 30°C attendus dans certaines villes.

Le Met, service météo national, prévoit que la vague de chaleur se maintienne sur la moitié sud du pays jusqu'à mardi, avant un retour à des températures plus habituelles.

Sur Twitter, le Met a adressé un avertissement aux UV, importants dans toute la moitié sud du pays, et l'organisme de santé Public health England a appelé à éviter l'exposition au soleil entre 11h et 15h.

- France : le pire est à venir -

La canicule a continué dimanche, mais les températures les plus élevées doivent être atteintes lundi ou mardi selon les régions, d'après Météo-France.

La moitié sud du pays a enregistré jusqu'à 37° en milieu d'après-midi. La moitié nord a un peu moins souffert, avec 30°C à Paris ou 32°C à Strasbourg à 16h00. D'après Météo-France, "le pic de canicule devrait se situer lundi sur les régions du Sud-Ouest, mardi sur celles du Nord-Est, du Centre-Est et du bassin parisien".

La journée de samedi a été "la plus chaude en moyenne sur la France depuis la canicule de 2003", selon Météo-France. Cet épisode sera quoi qu'il arrive dans le "top 3" des canicules les plus sévères mesurées en France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.