DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Euro d'athlétisme: Hughes et la nouvelle vague pour freiner Vicaut

Vous lisez:

Euro d'athlétisme: Hughes et la nouvelle vague pour freiner Vicaut

Le Britannique  Zharnel Hughes (c) sur 100 m à Londres, le 21 juillet 2018
© Copyright :
Ian KINGTON
Taille du texte Aa Aa

Plus que l'ancienne garde qui l'avait mis en échec en 2016 à Amsterdam, le Britannique Zharnel Hughes apparaît comme le principal adversaire désigné de Jimmy Vicaut, co-détenteur du record continental (9.86), en quête d'un premier titre européen du 100 m mardi à Berlin.

Avec les 12 meilleurs admis directement en demi-finales, deux heures avant l'acte final, la configuration est d'ailleurs plus celle d'un meeting que d'un grand championnat.

Pour la majorité des concurrents et des observateurs interrogés par l'AFP, le nom de Hughes revient régulièrement pour l'or.

Agé de 23 ans, le natif d'Anguilla, territoire caribéen de la Couronne, a impressionné le 21 juillet lors du meeting de Londres, avalant la ligne droite en 9 sec 97 (séries) puis en 9.93 (finale). Cinquième de la finale du 200 m aux Mondiaux de Pékin-2015, remportée par sa Majesté Usain Bolt, Hughes a du répondant. Par la proximité géographique, il a d'ailleurs fréquenté à ses débuts le groupe d'entraînement de Bolt. "Je suis le favori et j'assume ce statut. Je dois seulement rester relax", affirme Hughes, blessé à un genou en 2016.

A 20 ans, l'Italien Filippo Tortu n'a pas traîné en chemin, mais pas non plus brûlé les étapes. Façonné par son père d'entraîneur Salvino, le Lombard d'origine sarde est descendu pour la première fois sous les 10 sec le 22 juin (9 sec 99). Surtout, il a effacé le vieux record national du légendaire Pietro Mennea (10 sec 01 en 1979).

- Choix -

"C'est un athlète en construction, insiste Salvino Tortu. On avait le choix entre faire bien deux épreuves (100 et 200 m), ou très bien une seule (le 100 m)". Et la décision a été prise de se concentrer sur la plus courte des distances.

Quand ses adversaires privilégient la place au chrono, Tortu, supporter de la Juventus, prend le contre-pied. "Je suis venu pour améliorer mon record".

S'il a des prédispositions à aller vite sous la pluie, le Britannique Reece Prescod, presqu'aussi grand (1,93 m) que Bolt, ne devrait pas non plus démériter face au soleil berlinois, prévu accablant mardi. Agé de 22 ans, il n'a pas encore franchi la barrière symbolique des 10 secondes. Mais seulement à cause de conditions défavorables. Aux championnats nationaux, il a en revanche devancé Hughes.

Le Néerlandais Churandy Martina, petit gabarit (1,71 m) tout en muscles, tenant du titre, et le Turc d'origine jamaïquaine Jak Ali Harvey, son dauphin à Amsterdam, sont relégués au rang d'outsiders à Berlin.

En qualifications, lundi, Martina a montré qu'il avait de beaux restes à 34 ans. Mais un succès à l'Olympiastadion retentirait comme un coup de tonnerre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.