DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athlétisme: le champion kényan du 400m haies Nicholas Bett meurt dans un accident

Vous lisez:

Athlétisme: le champion kényan du 400m haies Nicholas Bett meurt dans un accident

Athlétisme: le champion kényan du 400m haies Nicholas Bett meurt dans un accident
Taille du texte Aa Aa

L'athlète kényan Nicholas Bett, champion du monde du 400m haies en 2015 à Pékin, est décédé mercredi matin à l'âge de 28 ans dans un accident de voiture dans l'ouest du pays, a-t-on appris de source policière.

"L'accident s'est produit lorsque son véhicule a heurté une bosse et a fait des tonneaux. Il est mort sur le coup. Nous sommes sur les lieux", a déclaré à l'AFP le commandant de police du comté de Nandi (ouest) Patrick Wambani.

Lors des championnats du monde d'athlétisme en 2015 à Pékin, Nicholas Bett était devenu le premier Kényan à décrocher le titre mondial du 400 m haies en établissant au passage un nouveau record national (47 sec 79/100e).

Il n'avait pas pu défendre son titre en 2017 à Londres, une blessure à un tibia l'ayant empêché de s'entraîner normalement.

Nicholas Bett avait participé début août aux Championnats africains d'athlétisme à Asaba, dans le sud-est du Nigeria, d'où il était rentré avec l'équipe kényane lundi à Nairobi. A Asaba, une douleur l'avait contraint à l'abandon en finale du 400 m haies.

"C'est très triste car je lui parlé hier. Il était allé consulter un médecin au Nairobi Hospital en raison de la blessure contractée à Asaba", a expliqué à la presse un responsable de la fédération kényane d'athlétisme, Barnabas Korir.

"Ce matin, nous avons appris la nouvelle et en tant que fédération, nous sommes attristés au-delà des mots", a ajouté M. Korir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.