DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe Davis: de grands noms du tennis australien s'unissent contre la réforme

Vous lisez:

Coupe Davis: de grands noms du tennis australien s'unissent contre la réforme

Coupe Davis: de grands noms du tennis australien s'unissent contre la réforme
Taille du texte Aa Aa

Plusieurs générations de joueurs australiens, menés par Rod Laver ou Lleyton Hewitt, se sont unies samedi pour exprimer leur opposition au projet de réforme de la Coupe Davis, estimant que la nouvelle formule allait dénaturer ce tournoi historique.

La réforme "enlève à la Coupe Davis tout ce qui en fait un événement unique et spécial", estime la Fédération australienne de tennis, qui a enrôlé plusieurs anciens joueurs pour protester contre la réforme.

La Coupe Davis, créée en 1900, est actuellement disputée sur quatre week-ends au cours de l'année. Mais la Fédération internationale (ITF) s'est lancée dans un nouveau projet qui verrait le tournoi se disputer sur une semaine en fin d'année et dans un lieu unique.

Cette proposition doit être soumise au vote le 16 août à Orlando (Etats-Unis) lors de l'assemblée générale de l'ITF.

"Les matches que j'ai joués pour l'Australie, à domicile comme à l'extérieur, restent parmi mes souvenirs tennistiques les plus précieux", a déclaré Rod Laver, considéré comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire. "Je souhaite que des joueurs de tous pays puissent continuer à vivre de telles émotions en jouant pour leur pays", a-t-il ajouté.

John Newcombe, capitaine de l'équipe australienne de Coupe Davis pendant six ans et quintuple vainqueur de l'épreuve en tant que joueur, s'est montré particulièrement sévère. La nouvelle formule est "une condamnation à mort de la Coupe Davis telle que nous la connaissons."

"La Coupe Davis a 118 ans et a joué un rôle de précurseur pour faire du tennis un sport mondial", a-t-il ajouté. "Elle est trop importante pour le tennis pour en faire un simple événement parmi d'autres dans le calendrier".

Cette réforme est un "désastre" selon l'ancien capitaine Neale Fraser, tandis que pour Lleyton Hewitt elle n'est menée que par "l'appât du gain".

Face à l'opposition de beaucoup de joueurs, le président de l'ITF David Haggerty s'est pourtant dit "confiant" que la réforme serait adoptée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.