DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une Pussy Riot débarque à Édimbourg

Vous lisez:

Une Pussy Riot débarque à Édimbourg

Une Pussy Riot débarque à Édimbourg
Taille du texte Aa Aa

Elle est connue pour créer la polémique à Moscou, mais la voici cette fois-ci dans les rues d’Edimbourg : l’une des membres des Pussy Riot a quitté la Russie pour faire la promotion de son livre, « Jours d’insurrection », malgré son interdiction de quitter le territoire. Un livre, dans lequel Maria Alekhina détaille son engagement artistique et militant dans la Russie de Poutine.

"Je suis venue à Edimbourg pour parler de mon ouvrage, car c’est important pour moi de raconter notre histoire qui peut être un exemple si vous voulez vous aussi, créer votre propre rébellion", commente Maria Alekhina.

Cette semaine, les membres du groupe ont une nouvelle fois été arrêtés, alors qu’ils quittaient tout juste la prison dans laquelle ils ont été envoyés après avoir pénétré sur le terrain en plein Mondial de football. De son côté, Maria Alekhina a déjà passé deux années en prison, pour avoir organisé une « prière punk » dans une église, en 2012.

"Je pense que vous verrez une énergie réelle, l'histoire personnelle de Maria, le manifeste punk et politique du mouvement. L’essentiel est l'inspiration pour que les gens agissent et fassent tout ce qu'ils pensent être nécessaires pour changer les choses", a déclaré Alexander Cherapukhin.

Pour déjouer l’interdiction, l’artiste russe a tout simplement franchi la frontière biélorusse, pour se rendre jusqu’en Lituanie, d’où elle a pris un avion en direction du Royaume-Uni.