Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Haut-Karabakh : la Turquie s'invite dans le conflit

Access to the comments Discussion
Par euronews
Haut-Karabakh : la Turquie s'invite dans le conflit
Tous droits réservés  Euronew / Bars Media   -  

Toujours pas de répit dans les affrontements entre les forces arméniennes et azerbaïdjanaises dans la région contestée du Haut-Karabakh... Avec de plus en plus d'inquiétudes quant au sort des civils.

Les deux parties ont commencé à bombarder les grandes villes. Le conflit a déjà tué au moins 260 personnes.

Aux déclarations belliqueuses du ministère de la Défense d'Azerbaïdjan a succédé un communiqué de l'Arménie qui considère que c'est la Turquie qui est l'instigatrice de cette violence à grande échelle.

Lors d'une visite à Bakou, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a de fait exhorté le monde à soutenir l'Azerbaïdjan.

Cette visite intervient après que Paris, Moscou et Washington, médiateurs dans ce conflit depuis les années 1990, ont qualifié la veille la crise de "menace inacceptable pour la stabilité de la région".

Les affrontements ont éclaté le 27 septembre, relançant un conflit vieux de plusieurs décennies dans la région.