Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Présidentielle serrée au Pérou : Keiko Fujimori et Pedro Castillo attendent les résultats définitifs

Access to the comments Discussion
Par euronews
Keiko Fujimori et Pedro Castillo, les deux candidats à la présidentielle au Pérou, 6 juin 2021
Keiko Fujimori et Pedro Castillo, les deux candidats à la présidentielle au Pérou, 6 juin 2021   -   Tous droits réservés  CARLA PATINO/ANDRES VALLE/Présidence péruvienne/AFP   -  

C'est une présidentielle très serrée qui se joue au Pérou.

Les résultats officiels partiels tombent petit à petit et donnent les deux adversaires, à tour de rôle gagnants, d'une très courte tête. Il va donc falloir attendre le dépouillement total des 25 millions de bulletins de votes pour réellement départager Keiko Fujimori et Pedro Castillo.

La représentante de la droite populiste et le candidat de la gauche radicale ont tous deux déjà assuré qu'ils respecteraient le vote populaire quelques soient les résultats.

Si Keiko Fujimori, fille de l'ex-président emprisonné pour corruption, se présentait pour la troisième fois à cette élection, Pedro Castillo, instituteur, est un novice en politique. Tous les opposent sur les questions économiques, mais pas sur le social.

Tous deux sont contre l'avortement et défendent la famille traditionnelle. Tous deux ont promis des vaccins pour tous contre le coronavirus et ont fait de l'urgence sanitaire leur priorité.

Dans ce pays où le vote est obligatoire sous peine d'amende, une majorité des électeurs se sont rendus dans les centres de vote à contrecœur. Ils se disent écartelés par ces deux extrêmes dans lesquels ils ne se reconnaissent pas, et sont surtout préoccupés par les conséquences de l'épidémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 186 000 morts.

Ce bilan revu à la hausse par les autorités la semaine dernière fait du pays andin le cinquième le plus endeuillé au monde et le premier par rapport à son nombre d'habitants (33 millions).

La pandémie a entraîné l'effondrement des infrastructures médicales et le débordement des cimetières du Pérou.

Elle a laissé des millions de personnes sans emploi et mis en évidence des inégalités de longue date dans le pays, mais elle a également renforcé la méfiance de la population à l'égard du gouvernement, qui a mal géré la réponse au Covid-19.

Un scandale national a notamment éclaté après les révélations sur les vaccinations secrètes destinées aux personnes haut placées.

Sources additionnelles • EFE, AP, AFP