Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Naufrage meurtrier dans la Manche : de nouvelles tensions entre le Royaume-Uni et la France

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Euronews
Un camp de migrants près de Dunkerque en France.
Un camp de migrants près de Dunkerque en France.   -   Tous droits réservés  via AFP video   -  

C'est dans le camp de Mardyck proche de Dunkerque que les 27 personnes mortes dans la Manche auraient vécu pendant plusieurs jours. Dans le Nord de la France, des camps de fortune sont souvent construits par les migrants souhaitant atteindre le Royaume-Uni. Ces derniers y vivent dans des conditions extrêmement précaires.

Cette année, 47 000 tentatives de traversée vers le Royaume Uni se sont déroulées depuis les côtes françaises. Les passeurs réclament plusieurs milliers d'euros aux personnes désireuses de rejoindre les côtes anglaises. Suite au drame survenu mercredi 25 novembre, cinq personnes ont été interpellées.

Londres et Paris se déchirent sur la question migratoire

Depuis le naufrage, une nouvelle escalade de tensions s'est installée entre la France et le Royaume-Uni. La France reproche au Royaume-Uni des conditions d'octroi d'asile "pas assez strictes". Tandis que Boris Johnson demande à son homologue français de reprendre les migrants arrivant en Angleterre depuis la France.

Suite à cette demande du Premier ministre britannique, la France a exclu le Royaume-Uni d'une réunion de crise organisée à Calais entre la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique et la Commission européenne.

Selon le ministère de l'intérieur britannique, le nombre de migrants ayant atteint le Royaume-Uni par bateau cette année est désormais plus de trois fois supérieur au total de 2020.

Le naufrage de mercredi est le plus meurtrier depuis la hausse en 2018 des traversées de la Manche.