Covid-19 : le variant Omicron présente "un risque très élevé" alerte l'OMS

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Des passants masqués dans la rue à Paris devant les vitrines de Noël, le 29/11/2021
Des passants masqués dans la rue à Paris devant les vitrines de Noël, le 29/11/2021   -   Tous droits réservés  Rafael Yaghobzadeh/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Alors que le variant Omicron continue de se propager à travers la planète, l'Organisation mondiale de la santé a entamé la négociation d'un traité international sur les pandémies. Une réunion exceptionnelle se tient jusqu'à mercredi à Genève. Objectif : créer un instrument international pour mieux prévenir et combattre les pandémies.

Tout en reconnaissant que de nombreuses inconnues demeurent, l'OMS estime que le nouveau variant du Covid-19 présente un "risque très élevé" au niveau mondial. Sa contagiosité est source d'inquiétudes ainsi que le niveau de protection conféré par les vaccins contre le Covid existants. Seul élément rassurant dans ce constat, à ce jour "aucun décès associé" à ce variant n'a été signalé.

"S'il y a une chose que nous avons apprise, c'est qu'aucune région, aucun pays, aucune communauté et aucun individu n'est en sécurité tant que nous ne le sommes pas tous. L'émergence du variant hautement muté Omicron souligne à quel point notre situation est périlleuse et précaire. (...) Omicron démontre pourquoi le monde a besoin d'un nouvel accord sur les pandémies", a lancé le secrétaire général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

"Pas de raison de paniquer"

Réunis en urgence au Royaume-Uni, les ministres de la santé du G7 ont eux appelé à une "action urgente" face à ce variant "hautement transmissible". La pertinence d'assurer l'accès aux vaccins a été soulignée.

Aux Etats-Unis, Joe Biden s'est voulu rassurant. "Il y a des raisons d'être préoccupés face à ce nouveau variant, mais pas de raison de paniquer", a dit le président américain. "Nous avons les meilleurs vaccins du monde, les meilleurs médicaments, les meilleurs scientifiques, et nous en apprenons chaque jour davantage. Nous combattrons ce variant par des actions scientifiques et éclairées et en étant rapide, mais pas dans le chaos et la confusion" a t-il dit.

Premier cas en Espagne

Chaque jour, la liste des pays touchés par le variant Omicron s'allonge. En Europe, c'est le cas de l'Italie, du Royaume-Uni, des Pays-Bas ou encore de l'Espagne qui a confirmé un premier cas.

Beaucoup débattent de la pertinence de nouvelles restrictions de voyage, voire de nouveaux confinements. A l'approche des fêtes de fin d'année, le sujet est sensible. En Allemagne, Angela Merkel et son successeur Olaf Scholz discuteront ce mardi d'un éventuel durcissement des règles sanitaires.