L'Allemagne pourrait rendre la vaccination obligatoire, et l'Europe redoute omicron

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
Un homme de 85 ans reçoit sa troisième dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 à Francfort, Allemagne, le 4 novembre 2021
Un homme de 85 ans reçoit sa troisième dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 à Francfort, Allemagne, le 4 novembre 2021   -   Tous droits réservés  Michael Probst/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved   -  

Le futur chancelier allemand Olaf Scholz pourrait rendre la vaccination obligatoire, et le parlement se prononcera sur la question d'ici la fin de l'année. Désormais 2/3 des Allemands réclament la vaccination obligatoire, alors que 68% de la population est vaccinée et que le virus circule. Des fermetures de bars et clubs seraient notamment à l'étude.

Le Royaume-Uni a décidé d'étendre à tous les adultes le rappel du vaccin, et les masques seront obligatoires dans les espaces publics. Le Premier ministre, Boris Johnson, a déclaré que "d'ici fin janvier, tous les adultes se verront proposer un rappel. L'intervalle minimum entre une deuxième dose et un rappel va passer de six mois à trois mois", a t-il ajouté. Avant de conclure que "cela signifie que plus de 14 millions d'adultes supplémentaires peuvent désormais bénéficier d'un rappel, rien qu'en Angleterre".

Les pays les plus vulnérables d'Europe sont ceux dont le taux de vaccination est le plus faible.

En République tchèque, par exemple, le gouvernement met les bouchées doubles pour administrer un million de rappels de vaccins en une semaine.

Les dernières enquêtes semblent prouver que la fermeture des frontières de l'Europe avec l'Afrique du Sud est arrivée trop tard.

Aux Pays-Bas, les médecins ont confirmé la présence du variant omicron "il y a 10 jours", soit au moins une semaine avant la détection du premier cas.