Quoi ? Qui ? Comment ? Les 3 choses à savoir sur le Panthéon

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy
Photo prise le 20/04/1995 à l'occasion de la "panthéonisation" des scientifiques français Pierre et Marie Curie
Photo prise le 20/04/1995 à l'occasion de la "panthéonisation" des scientifiques français Pierre et Marie Curie   -   Tous droits réservés  Francois Mori/1995 AP   -  

Ce mardi est célébrée l'entrée au Panthéon de l'artiste franco-américaine Joséphine Baker. Mais au fait, qu'est-ce que le Panthéon ? Qui y est inhumé ? Qui décide des "panthéonisations" ? Eléments de réponse.

De quand date le Panthéon ?

Le monument proprement dit a été construit entre 1757 et 1790, par l'architecte Jacques-Germain Soufflot. A l'origine du projet, le roi Louis XV, qui souhaitait faire reconstruire l’église Sainte Geneviève, du nom de la sainte patronne de Paris.

Lors de la Révolution française, plus question que l'édifice soit une église : le monument devient un mausolée pour les personnalités ayant marqué l'Histoire de France.

L'édifice redeviendra successivement un lieu de culte catholique sous le Premier empire (1804-1814), puis sous le Second empire (1851-1870), avant d'être définitivement un monument laïc sous la IIIème République.

Qui y est enterré ?

C'est en 1791 qu'est décidé de rassembler en ce lieu, les dépouilles des "grands hommes" de la France.

Y figurent des personnalités civiles; les "illustres" militaires sont inhumés au Panthéon militaire des Invalides.

A ce jour, le Panthéon accueille soixante-quinze hommes et cinq femmes.

  • Des personnalités politiques :Sadi Carnot (entré au Panthéon en 1894), Léon Gambetta (1920), Jean Jaurès (1924), Adolphe-Sylvestre-Félix Éboué et Victor Schœlcher (1949), Jean Monnet (1988), Simone Veil (2018)...
  • Des Résistants : Jean Moulin (1964), Germaine Tillion, Jean Zay, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Pierre Brossolette (2015)...
  • Des écrivains : Jean-Jacques Rousseau (entré au Panthéon en 1794),Victor Hugo (1885), Emile Zola (1908), André Malraux (1996), Alexandre Dumas (2002), Maurice Genevoix (2020)...
  • Des scientifiques : Paul Langevin et Jean Perrin (1948), Pierre et Marie Curie (1995)...

Josephine Baker devient la 81ème personnalité à être "panthéonisée" (et seulement la 6ème femme).

Comment y est-on admis ?

En 1791, il avait été décidé que seule l'Assemblée Nationale pouvait juger quels hommes pouvaient "entrer" au Panthéon. Napoléon Ier s'est ensuite arrogé cette prérogative.
Sous la IIIème République, les députés se sont à nouveau emparés de ce "droit".
Depuis l'avènement de la Vème République en 1958, c'est le président de la République qui décide qui entre au Panthéon.

La personnalité choisie est censée incarner les valeurs et les idéaux de la République française, ce qui est à la fois précis et vague.
Il n'existe pas de texte fixant les critères exacts d'entrée au Panthéon (âge, période de l'histoire, domaines de compétences...)
Aucun document n'indique qu'il faut être de nationalité française.
En fait, le choix est laissé à l'appréciation du chef de l'Etat.

Le président de la République, une fois son choix arrêté, consulte les descendants de la personnalité. Ceux-ci peuvent s'opposer à une "panthéonisation", ce qui bloque alors le processus. Il arrive aussi que certaines personnalités soient "panthéonisées" sans pour autant être inhumées dans la crypte : c’est le cas d’Aimé Césaire ou encore Geneviève de Gaulle-Anthonioz.
C'est par décret, signé par le chef de l'Etat, que l'entrée au Panthéon est avalisée.
La cérémonie intervient plusieurs semaines ou plusieurs mois après, le temps de boucler les préparatifs.