Tensions à la frontière russo-ukrainienne : Joe Biden met en garde Vladimir Poutine

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le président américain Joe Bien, a dit être en "contact constant" avec son allié ukrainien.
Le président américain Joe Bien, a dit être en "contact constant" avec son allié ukrainien.   -   Tous droits réservés  Susan Walsh/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.   -  

Le président américain déclare préparer des "initiatives" afin de protéger l'Ukraine d'une possible invasion russe. Depuis plusieurs semaines, la situation est très tendue à la frontière russo-ukrainienne. Kiev et ses alliés occidentaux accusent la Russie d'y masser des dizaines de milliers de soldats dans le but d'envahir l'Ukraine.

"La probabilité d'une escalade à grande échelle de la part de la Russie existe. Le moment le plus probable est la fin du mois de janvier." a affirmé le ministre ukrainien de la défense lors d'une allocution vendredi 3 décembre. Il ajoute que "La solution" est de rendre une attaque "inacceptable" pour l'agresseur, faisant appel à ses alliés pour mettre la pression à Moscou.

Echanges houleux entre Moscou et Washington

Si le secrétaire d'Etat américain et le ministre russe des affaires étrangères ont tous deux affirmé vouloir une solution diplomatique à la crise à la frontière, les échanges lors de leur rencontre en Suède ont été houleux. Moscou accuse l'OTAN de vouloir s'étendre vers l'Est en adhérant l'Ukraine. De son côté, Washington indique être en possession de "preuves" des futures agressions russes envers l'Ukraine. Selon un haut responsable américain interrogé par le Washington Post, le kremlin prévoirait de lancer "100 bataillons composés de groupes tactiques avec un effectif estimé à 175.000 hommes, ainsi que des chars, de l'artillerie et autres équipements".

Une nouvelle crise 7 ans après l'annexion par la Russie de la Crimée

Un échange entre Vladimir Poutine et Joe Biden est prévu dans les prochains jours sans qu'une date précise soit connue. Cette nouvelle escalade se déroule sept ans après l'annexion de la Crimée par la Russie et le début du conflit entre les forces gouvernementales et les séparatistes pro-russes. Depuis 2014, plus de 14 000 personnes seraient mortes à cause du conflit.