Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Tensions entre la Russie et l'Ukraine : l'Otan rejette l'ingérence russe dans ses liens avec Kiev

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Tensions entre la Russie et l'Ukraine : l'Otan rejette l'ingérence russe dans ses liens avec Kiev
Tous droits réservés  JOHN THYS/AFP or licensors   -  

L'Alliance atlantique s'oppose à toute ingérence de la Russie dans ses relations avec l'Ukraine.

Le chef de l'Otan hausse le ton

Déclaration du secrétaire général de l'Otan en marge de sa première rencontre avec le nouveau chancelier allemand, Olaf Scholz. Plus tôt, le ministre russe des Affaires étrangères avait exigé que l'Otan revienne formellement sur une décision ouvrant la porte à l'adhésion de l'Ukraine :

"La position de l'OTAN en ce qui concerne nos relations avec l'Ukraine reste inchangée. C'est un principe fondamental que chaque nation a le droit de choisir sa propre voie. Cela est inscrit dans de nombreux documents et accords auxquels la Russie a également souscrit (...), y compris le type d'arrangements de sécurité dont elle veut faire partie", a déclaré Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Otan.

La position de l'OTAN en ce qui concerne nos relations avec l'Ukraine reste inchangée.
Jens Stoltenberg
Secrétaire général de l'Otan

La mise en garde de Moscou

Moscou a mis en garde vendredi les États-Unis et l'Otan contre le déploiement de missiles à courte et moyenne portée en Europe dans un contexte d'escalade des tensions à la frontière entre la Russie et l'Ukraine,

"Avant qu'il ne soit trop tard, nous devons éviter une nouvelle crise des missiles en Europe, a souligné le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov. L'apparition de missiles à courte et moyenne portée sur ce territoire est inacceptable, c'est une voie directe vers l'accélération de la confrontation."

Avant qu'il ne soit trop tard, nous devons éviter une nouvelle crise des missiles en Europe.
Sergei Ryabkov
Vice-ministre russe des Affaires étrangères

Signe des tensions actuelles, le ministère russe de la Défense a indiqué vendredi avoir identifié un appareil de reconnaissance de la marine américaine au-dessus de la mer Noire. Un chasseur russe a aussitôt été dépêché sur zone pour vérifier que l'avion ne franchisse la frontière.