Coup d'Etat présumé à Madagascar : deux Français condamnés à 10 et 20 ans de travaux forcés

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Archives : Andry Rajoelina, lors de son investiture au poste de président de Madagascar, le 19/01/2019
Archives : Andry Rajoelina, lors de son investiture au poste de président de Madagascar, le 19/01/2019   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

La justice malgache a condamné ce vendredi à 10 et 20 ans de travaux forcés deux Français accusés d'avoir fomenté un coup d'Etat contre le président Andry Rajoelina avec une vingtaine d'autres prévenus.

  • Paul Rafanoharana a été condamné à 20 ans de travaux forcés
  • Philippe François à 10 ans

"Nous allons nous pourvoir en cassation, a immédiatement réagi Solo Radson, l'un des avocats de la défense. Ce n'est pas ce que j'attendais, c'est un verdict injuste, le dossier est vide, c'est un procès politique."

La justice avait requis la réclusion à perpétuité pour cinq des vingt accusés, dont les deux Français, tandis que la défense insistait sur l'innocence de leurs clients.

Les accusés dans ce dossier sont poursuivis pour atteinte à la sûreté de l'Etat, association de malfaiteurs et complot en vue d'assassiner le président. Ils auraient "échafaudé un plan d'élimination et de neutralisation de diverses personnalités malgaches dont le chef de l'État", avait avancé la procureure générale.

Depuis leur arrestation fin juillet, certains accusés ont été placés sous contrôle judiciaire, d'autres, dont les deux Français, en prison.