Face à la pandémie de Covid-19, la population européenne oscille entre colère et recueillement

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Euronews
A Vienne, dimanche 19 décembre, 13 400 bougies ont été allumées en hommage aux décès liés au Covid-19.
A Vienne, dimanche 19 décembre, 13 400 bougies ont été allumées en hommage aux décès liés au Covid-19.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Michael Gruber

Alors que de nombreux États européens imposent de nouvelles restrictions afin de limiter l'augmentation des infections au Covid-19, des vagues de protestations submergent le vieux continent.

Des débordements à Bruxelles

A Bruxelles, à l'heure où le gouvernement craint une recrudescence des malades liée au variant très contagieux Omicron, un troisième rassemblement contre les mesures gouvernementales anti-Covid s'est tenu.

Si la marche a débuté dans le calme, des heurts ont éclaté entre la police et les participants après la dispersion du cortège. Les manifestants dénonçaient l'usage du pass sanitaire pour accéder aux restaurants et aux événements culturels et la vaccination obligatoire pour les soignants. A partir du premier janvier 2022, le personnel médical devra se vacciner, ceux qui s'y opposent pourrait être licenciés au bout de trois mois.

L'Autriche commémore ses morts du Covid

A vienne, la foule était cette fois rassemblée en hommage aux 13 400 morts du Covid-19 dans le pays. Alors que le gouvernent déconfine progressivement sa population depuis le 12 décembre, de nouvelles mesures concernant les voyageurs entrant sur le territoire sont mises en place lundi 20 décembre.

Plusieurs pays de l'Union européenne comme l'Italie ou le Portugal ont déjà imposé l'obligation de réaliser un test de dépistage du Covid-19 à tous les passagers, même vaccinés.