Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le cinéma européen résiste à la pandémie et explore de nouvelles voies

Access to the comments Discussion
Par Frédéric Ponsard
Review 2021
Review 2021   -   Tous droits réservés  euronews   -  

L'industrie du cinéma européen a été fortement impactée depuis 2 ans par la pandémie. Mais elle a su résister et s'organiser notamment grâce à ses modes de production et sa grande diversité.

Des films britanniques, danois, bosniaques, français ou roumains ont raflé de nombreux prix internationaux, et brillé sur les écrans petits et grands.

Le grand vainqueur des Prix du cinéma européen 2020, Another Round du danois Thomas Vinterberg, a remporté début 2021, l'Oscar du Meilleur film international.

La Berlinale en mode hybride

À cause de l’épidémie de Covid-19, la 71e édition du festival international du film de Berlin (Berlinale) s'est tenue en mode hybride, avec un jury de six membres seulement, mais tous réalisateurs récompensés d'un Ours d'or récemment.

L'Ours d'Or, qui récompense le meilleur film a été décerné à Radu Jude pour "Bad Luck Banging or Loony Porn", l'histoire d'une enseignante dont la vie est bouleversée par la fuite d'une vidéo intime tournée à son insu. 

Le réalisateur roumain avait déjà été récompensé d'un Ours d'argent du meilleur réalisateur en 2015 pour "Aferim".

Un Festival de Cannes pas comme les autres

Un festival pas comme les autres, qui s'est tenu en juillet pendant la pandémie, avec un président du Jury, Spike Lee, qui annonce par mégarde le nom de la Palme d'or dès le début de la cérémonie.

C'est la Française Julia Ducournau qui a remporté la Palme d'or pour Titane, ce n'est que la deuxième fois qu'une femme obtient la récompense suprême. 

D'autres films soutenus par l'Europe ont été primés. Le Grand Prix du Jury ex-aequo, a été remis à Compartiment N°6 de Juho Kuosmanen, une coproduction entre 3 pays européens et la Russie, une première.

"La première coproduction mineure vient de Russie, nous avons donc eu le film du début à la fin en Russie, entre Saint-Pétersbourg et Mourmansk", a dit le réalisateur Finlandais Juho Kuosmanen. 

L'importance de l'aide public européen

À Cannes, Europe Creative était aussi présent pour rappeler l'importance de l'aide de la Commission aux coproductions européennes.

_"Il était vraiment important pour Creative Europe Media d'être présent après cette année de pandémie, et aussi parce que nous lançons ce nouveau programme avec un nouveau budget avec une augmentation importante pour 2021-2027." _a expliqué Margaux Lacoste qui est en charge du volet MEDIA du programme Europe Créative France au sein du Relais Culture Europe

Des nouveaux acteurs dans le cinéma européen?

Quo Vadis, Aida?, The Father, Flee... Les principaux films en course ou primés à Berlin en cette fin d'année par l'Académie du film européen, qui regroupe 4200 professionnels européens du cinéma, sont pour la plupart des coproductions européennes.

Matthijs Wouter Knol, le directeur de La European Film Academy (EFA) constate l'augmentation de nouveaux acteurs pour le financement et la production des films en Europe: "En Europe, nous disposons d'un système très solide en matière de financement public, qui ne disparaît pas d'un coup. Nous constatons que depuis quelques années, de nouveaux acteurs se mêlent au processus de fabrication des films sur le plan financier, mais aussi en ce qui concerne le contenu et le choix de l'histoire. Ce processus ne s'est accéléré qu'au cours des deux dernières années avec la pandémie."

Les nouveaux acteurs de la production sont bien sûr les plateformes, qui produisent des séries et des longs métrages de grands réalisateurs européens, comme Paolo Sorentino pour son dernier film, The Hand of God, visible sur petit écran cet hiver.

Sources additionnelles • Frédéric Ponsard