Gaz : Moscou hausse le ton ; "L'Europe de l'Ouest se crée ses propres problèmes"

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Gaz : Moscou hausse le ton ; "L'Europe de l'Ouest se crée ses propres problèmes"
Tous droits réservés  Stefan Sauer/dpa (via AP)

La Russie juge peu "rationnel" la revente de gaz russe par l'Allemagne à la Pologne et dément limiter volontairement ses livraisons en Europe pour faire monter les prix.

Vladimir Poutine explique que l'Europe n'a pas formulé de nouvelles commande et le porte-parole du géant du gaz russe Gazprom assure que l'Europe est responsable de la flambée des prix du gaz.

Sergueï Kouprianov, porte-parole de Gazprom : "On observe une inversion du flux de gaz de l'Allemagne vers la Pologne et apparemment aussi vers l'Ukraine. Ce gaz provient de réservoirs souterrains en Allemagne, des réservoirs dont le gaz a déjà été utilisé à 47 %. Et l'hiver ne fait que commencer. Je n'ai pas envie de parler du prix de ces livraisons inversées, mais il est nettement supérieur à ceux de Gazprom. La conclusion est que l'Europe de l'Ouest se crée ses propres problèmes. Inutile d'accuser Gazprom, il vaut mieux se regarder dans un miroir."

Selon Varsovie, la Russie a stoppé ses livraisons qui passent par le gazoduc Yamal-Europe.

Mercredi dernier, alors que le prix du gaz venait de battre un nouveau record, la Pologne avait dénoncé une "manipulation" de Gazprom.

La Russie assure un tiers de la consommation de gaz des 27.

Certains observateurs soupçonnent Moscou de limiter ses livraisons pour faire obtenir gain de cause sur d'autres dossiers en négociation.