Jauges, télétravail... les annonces du gouvernement français pour enrayer Omicron

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
Archives : le chef du gouvernement français Jean Castex (à g.) et Olivier Véran, ministre de la Santé - Paris, 14/01/2021
Archives : le chef du gouvernement français Jean Castex (à g.) et Olivier Véran, ministre de la Santé - Paris, 14/01/2021   -   Tous droits réservés  Thomas Coex/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

De nouvelles mesures de restriction ont été décidées en France pour enrayer la progression de l'épidémie de Covid-19 : télétravail, retour des jauges, pass vaccinal... Mais pas de couvre-feu pour le réveillon du 31 décembre, ni de report de la rentrée scolaire.

Les fêtes n'auront duré que quelques jours pour l'exécutif, de nouveau sur le pont ce lundi pour décider d'éventuelles nouvelles mesures de restriction face à la poussée fulgurante d'Omicron.

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont tenu une conférence de presse à Matignon dans la soirée. Ils y ont fait plusieurs annonces :

  • TÉLÉTRAVAIL

Le recours au télétravail "sera rendu obligatoire" à partir de la rentrée "pour tous les salariés pour lesquels il est possible", à raison de "trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est possible", a annoncé Jean Castex.

La ministre du travail Elisabeth Borne mènera ce mardi une concertation avec les partenaires sociaux à ce sujet, a ajouté le Premier ministre, précisant que la mesure prendrait effet "pour une durée de trois semaines".

  • JAUGES

Le Premier ministre a annoncé le retour des jauges, fixées à 2 000 personnes maximum en intérieur et 5 000 en extérieur.

Ces mesures, adoptées quelques minutes plus tôt en Conseil des ministres, s'appliqueront "à compter de lundi pour une durée de trois semaines", y compris dans les enceintes sportives.
"Les concerts debout seront interdits", a-t-il indiqué. Par ailleurs, "la consommation de boissons et d'aliments sera interdite dans tous les cinémas, les théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs, y compris longue distance", a précisé le Premier ministre.

  • BARS ET CAFÉS

"La consommation dans les bars et cafés ne pourra plus se faire seulement debout, mais seulement de manière assise", à compter du 3 janvier et pour "trois semaines".

"Les secteurs économiques impactés par les décisions que la situation nous commande de prendre seront indemnisés dans le cadre de concertations qui seront sans délai, conduites par le ministre de l'Économie et des finances Bruno Le Maire", a ajouté Jean Castex lors de sa conférence de presse.

  • RAPPEL DE VACCINS

A partir de ce mardi, les Français pourront recevoir leur rappel de vaccin anti-Covid, souvent qualifié de troisième dose, trois mois après leur vaccination initiale et non plus quatre mois, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

Quelque 22 millions de Français ont déjà reçu une dose de rappel, soit plus de la moitié des 40 millions de personnes éligibles.

  • RÈGLES D'ISOLEMENT

Le gouvernement va "ajuster" les règles d'isolement pour les personnes testées positives au Covid-19 et leurs "cas contacts", dont la durée sera précisée "d'ici la fin de semaine", a indiqué Jean Castex.

"Les caractéristiques d'Omicron", variant du virus en passe de devenir majoritaire, "vont nous conduire, après avis des autorités sanitaires, à ajuster notre doctrine sur la durée d'isolement", a expliqué le Premier ministre, ajoutant que l'exécutif "fixer(a) ces règles nouvelles d'ici la fin de semaine".

Avec ces nouvelles règles d'isolement, l'objectif est d'éviter la paralysie du pays, alors que la multiplication des arrêts de travail pourrait provoquer la "désorganisation possible d'un certain nombre de services essentiels", selon le Conseil scientifique.

Plus de 2 100 vols ont encore été annulés par les compagnies aériennes à travers le monde ce lundi, le variant Omicron perturbant les voyages pendant les fêtes avec notamment des pilotes malades ou en quarantaine.

En France, plusieurs rencontres de championnat de rugby, basket ou encore de volley, ont également dû être reportées face à la hausse croissante de cas au sein des effectifs.

  • PASS VACCINAL

Plus que jamais, l'exécutif mise d'abord sur la vaccination. C'est l'objectif de la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal. Initialement prévu pour une entrée en vigueur fin janvier, le projet de loi, présenté ce lundi en Conseil des ministres, sera examiné en commission à l'Assemblée nationale dès ce mercredi, avant d'aller au Sénat à partir du 5 janvier.

Sa mise en oeuvre est prévue dès le 15 janvier, selon le texte consulté par l'AFP, pour accéder "aux activités de loisirs, aux restaurants et débits de boisson, aux foires, séminaires et salons professionnels ou encore aux transports interrégionaux", notamment ferroviaires.

La seule présentation d'un test négatif demeurerait en revanche valable "pour l'accès aux établissements et services de santé et médico-sociaux".

Des records de contaminations

Plus de 100 000 nouveaux cas ont été enregistrés samedi, un chiffre inédit depuis le début de la pandémie, avec aussi des records de tests pratiqués.
Le taux d'incidence dépasse les 700 cas pour 100 000 habitants au niveau national.

Parmi les personnes contaminées, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, a-t-elle annoncé lundi après-midi sur Twitter.