Serbie : hommage à l'auteur yougoslave Ivo Andrić, 60 ans après son Prix Nobel de littérature

Access to the comments Discussion
Par Nevena Petrovic
Serbie : hommage à l'auteur yougoslave Ivo Andrić, 60 ans après son Prix Nobel de littérature
Tous droits réservés  AFP/AFP

C'est un monument de la littérature serbe et son pays célèbre le 60ème anniversaire de son prix Nobel. L'écrivain yougoslave Ivo Andrić a reçu la distinction en décembre 1961. A cette époque et jusqu'à sa mort en 1975, il a vécu dans un appartement de Belgrade devenu aujourd'hui un musée dédié à l'écrivain, à l'intérieur, son bureau est le même qu'à l'époque. L'écrivain Muharem Bazdulj nous sert de guide. Pour lui, Ivo Andrić est le meilleur de tous.

"Le vocabulaire et les tournures de phrases de certains écrivains les rendent antipathiques au lecteur moyen. Alors que tout le monde peut lire Andrić. Il savait comment raconter des histoires. Le comité Nobel a souligné la force épique avec laquelle il a raconté l'histoire de son pays" explique Muharem Bazdulj.

Ses œuvres les plus connues s'intitulent "La chronique de Travnik" ("Travnička kronika", 1942), et "Le pont sur la Drina" ("Na Drini ćuprija", 1945).

A l'époque où il reçoit le prix Nobel, Ivo Andric est déjà un écrivain reconnu dont les livres sont traduits dans plusieurs langues. Seul Prix Nobel de littérature pour la Serbie, cette reconnaissance mondiale était particulièrement importante.

"_Si on fait le tour de sa bibliothèque, on s'aperçoit qu'Andric lisait des livres écrits en sept ou huit langues étrangères. Il se sentait chez lui parmi toute une culture européenne. _En fait, ce prix a signifié qu'il faisait son entrée dans le panthéon de la littérature mondiale moderne", estime Muharem. "Dans ces livres, on trouve quelque chose qui nous montre le chemin à suivre, ou bien l'assurance que l'on est sur la bonne voie, ce qui est aussi parfois précieux", dit-il.

Ivo Andrić a fait don de l'argent reçu pour son Prix Nobel afin d'acheter des livres pour les bibliothèques de son pays natal, la Bosnie-Herzégovine.