Moscou ne veut pas de "bla bla bla" : la Russie veut obtenir des Etats-Unis un engagement écrit

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Des troupes russes lors d'un exercice militaire dans la région de Rostov, le 10 décembre 2021
Des troupes russes lors d'un exercice militaire dans la région de Rostov, le 10 décembre 2021   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Joseph Biden n'exclut pas de rencontrer Vladimir Poutine en tête à tête lors des pourparlers russo-américains qui se tiendront le 10 janvier à Genève.

Le président américain s'est exprimé après une promenade sur une plage du Delaware alors que la diplomatie russe répète que Moscou attend de Washington l'engagement écrit que l'Ukraine ne sera jamais membre de l'Otan.

Dmitry Polyanskiy, ambassadeur adjoint russe à l'ONU : "Je ne pense pas que nos collègues ne s'en sortiront pas avec du bla bla bla, comme dirait Greta Thunberg. Cette fois-ci, nous voulons du sérieux. Ce n'est pas un ultimatum. Notre ministre des affaires étrangères et notre président l'ont déjà évoqué. C'est une proposition constructive pour tout le monde et qui est dans l'intérêt de tous."

Les Occidentaux accusent Moscou d'avoir massé des dizaines de milliers de soldats à proximité de la frontière ukrainienne et les pourparlers de Genève ont pour objectif de faire baisser les tensions.

Moscou dément tout projet d'invasion et se présente au contraire comme la cible de provocations.

La semaine dernière, Vladimir Poutine a évoqué de prendre des mesures "militaires et techniques" si ses revendications n'étaient pas entendues.