Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Nouvel An sous le signe du Covid-19 : de nombreuses restrictions pour le réveillon en Europe

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Nouvel An sous le signe du Covid-19 : de nombreuses restrictions pour le réveillon en Europe
Tous droits réservés  Michael Probst/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved   -  

La pandémie de Covid-19 pèsera encore cette année sur les célébrations du Nouvel An. Le "tsunami" des cas dus aux variants Omicron et Delta met sous pression les systèmes de santé des pays européens.

Paris ne sera pas une fête, pas plus qu'Athènes ou Berlin. "La musique sera interdite" dans les bars et les restaurants, a prévenu Thanos Plevris, le ministre grec de la Santé, mercredi dans un message télévisé, pour tenter de limiter les envies de sorties de ses concitoyens pour la Saint-Sylvestre.

En France, les discothèques resteront portes closes le 31, et ce pour plusieurs semaines encore. Et à Paris, pour le Nouvel An, la préfecture a aussi annoncé la fermeture des débits de boissons samedi 1er et dimanche 2 janvier à partir de 2h du matin.

"Plus d'un million de Français sont positifs actuellement au coronavirus" et "10% de la population française est cas contact", a alerté, la voix grave, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, devant les députés.

"Les nouvelles restrictions ne suffiront pas"

Le ministre allemand de la Santé Karl Lauterbach a mis en garde mercredi que les nouvelles restrictions entrées en vigueur mardi ne "suffiront pas" face au variant Omicron, qui devrait occasionner une "nette hausse" des cas dans les prochaines semaines.

En Allemagne, où les discothèques resteront aussi portes closes pour la Saint-Sylvestre, les réunions privées de plus de dix personnes sont interdites, même pour les vaccinés et les personnes guéries. Pour les non vaccinés, la limite tombe à deux membres de foyers différents.

Le concert du Nouvel An à Vienne sera limité à 1 000 spectateurs

Véritable rendez-vous des amoureux de la musique classique, le traditionnel concert du Nouvel An de l’Orchestre philharmonique de Vienne aura bien lieu. Toutefois, cette année, seulement 1 000 spectateurs pourront y assister.

"Je pense que nous avons beaucoup de chance de pouvoir organiser un concert avec 1 000 personnes, car la musique doit être appréciée en par un public présent en salle. Le fait qu'on soit regardé dans que 92 pays dans le monde, est un geste merveilleux envers l'orchestre et la musique. Mais il est fondamental d’avoir un public présent en salle. Et je pense que c'est quelque chose de très spécial en ces temps difficiles".

Ce n'est pas surement pas le meilleur scénario pour le maestro Daniel Barenboim, néanmoins la musique continuera de résonner dans la célèbre salle de concert du Musikverein de Vienne.

Que se passe-t-il dans les autres pays européens ?

Le variant Omicron occasionne actuellement une forte hausse des cas de Covid-19 dans de nombreux pays européens, dont certains battent des records depuis le début de la pandémie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a évoqué mercredi un "tsunami" faisant peser "une immense pression sur un personnel de santé épuisé et des systèmes de santé au bord de l'effondrement", deux ans après le début d'une pandémie aux plus de 5,4 millions de morts.

A travers le monde, plus de 935 000 cas de Covid-19 en moyenne ont été détectés chaque jour entre le 22 et le 28 décembre, un nombre encore jamais atteint depuis le début de la pandémie fin 2019, qui représente une hausse de 37% par rapport à la semaine précédente, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de bilans officiels.

La majeure partie des nouvelles contaminations sont constatées en Europe où plusieurs pays ont enregistré de nouveaux records de cas quotidiens.

En Angleterre, plus de 10 000 personnes étaient hospitalisées avec le Covid-19, une première depuis début mars.

Le Danemark, actuellement le pays au monde avec le plus de nouveaux cas de Covid-19 par rapport à sa population, a aussi pulvérisé son record, avec 23 228 cas supplémentaires en 24 heures.

Même chose en Espagne, pourtant un des champions de la vaccination, avec 100 760 nouveaux cas en recensés en 24 heures.