Ursula Von der Leyen à Paris, la France prend officiellement la tête de l'UE

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AP
Ursula Von der Leyen et Emmanuel Macron dans la cour du Palais de l'Elysée, le 7 janvier 2022
Ursula Von der Leyen et Emmanuel Macron dans la cour du Palais de l'Elysée, le 7 janvier 2022   -   Tous droits réservés  LUDOVIC MARIN/AFP or licensors   -  

Le président français Emmanuel Macron a rendu hommage à deux grandes figures européennes vendredi, alors que la France a officiellement pris les rênes du Conseil de l'Union européenne pour les six prochains mois.

Accompagné de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, chef de l'exécutif de l'UE, Emmanuel Macron s'est rendu au Panthéon pour honorer la mémoire de Simone Veil et de Jean Monnet.

Simone Veil survivante de l'Holocauste a été le fer de lance de la lutte pour la légalisation de l'avortement en France et la première femme présidente du Parlement européen. Jean Monnet est l'un des pères fondateurs de l'Union européenne.

Parmi les principaux thèmes que la France souhaite promouvoir durant ses six mois de présidence du Conseil de l'Union européenne figurent l'introduction d'un salaire minimum européen, une taxe carbone sur les produits importés et la réforme des règles fiscales de l'UE. La France souhaite également accélérer les discussions entre les États membres afin de trouver un consensus sur la refonte du système d'asile de l'Union, qui est au point mort.

Emmanuel Macron a également affirmé son intention de "multiplier les initiatives" avec l'Allemagne et l'Italie sur l'Europe, en estimant que la relation étroite avec Berlin n'empêchait pas une plus forte coopération avec Rome.

"Nous allons multiplier les initiatives à chaque fois que ce sera possible à trois", a déclaré le président français au cours d'une conférence de presse commune avec Ursula Von der Leyen à l'Elysée.

Il a ainsi indiqué qu'il y avait "une vraie discussion" avec le chancelier Olaf Scholz sur l'appel qu'il a lancé le 23 décembre avec le Premier ministre italien Mario Draghi pour réformer les règles budgétaires européennes définies par les critères de Maastricht.

Paris a renforcé ses liens avec Rome en signant le 26 novembre le Traité du Quirinal destiné à consolider une relation qui avait été éprouvée par une brouille diplomatique lorsque les populistes étaient au pouvoir en Italie en 2018. "Nous avons énormément de choses à faire en franco-italien", a assuré le président français.