Total et Chevron se retirent de Birmanie : la situation des droits de l'homme à l'origine du retrait

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Total et Chevron se retirent de Birmanie : la situation des droits de l'homme à l'origine du retrait
Tous droits réservés  Rafael Yaghobzadeh/Associated Press

TotalEnergies et Chevron annoncent leur retrait de Birmanie et évoquent la dégradation des droits de l'homme dans le pays.

Les groupes français et américains sont partenaires dans l'exploitation du champ de Yadana, dans la mer d'Andanam.

Selon une ONG birmane, 1 500 civils ont été tués dans les répressions conduites par les militaires au pouvoir depuis le coup d'état du 1er février dernier.