Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Missiles nord-coréens : pas de réponse commune au Conseil de sécurité de l'ONU

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
Missiles nord-coréens : pas de réponse commune au Conseil de sécurité de l'ONU
Tous droits réservés  Richard Drew/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ne sont pas parvenus à se mettre d'accord ce vendredi pour condamner les tirs de missiles nord-coréens. C'était la troisième réunion sur le sujet en un mois, et elle a abouti à une impasse.

Le conseil de sécurité de l'ONU tenait ce vendredi soir une réunion spéciale consacrée à la Corée du nord.

Une réunion demandée par les Etats-Unis après les tirs de missiles effectués par Pyongyang.

Washington a présenté un texte qui condamne ces essais de missiles. Mais plusieurs pays ont refusé de l'adopter.

C'était la 3ème fois en moins d'un mois que le conseil de sécurité se réunissait sur ce dossier nord-coréen.

L'ambassadrice américaine à l'ONU semblait dépitée à l'issue de cette réunion.

"_Nous nous soucions de la situation humanitaire sur le terrain là-bas, a-t-elle déclaré. Nous avons travaillé pour fournir un soutien humanitaire de toutes les manières possibles. _Mais dépenser des millions de dollars en tests militaires alors que votre peuple meurt de faim indique que les dirigeants ne se soucient pas de leur propre peuple."

Dépenser des millions de dollars en tests militaires alors que votre peuple meurt de faim indique que les dirigeants ne se soucient pas de leur propre peuple.
Linda Thomas-Greenfield
ambassadrice américaine à l'ONU

Pour la Chine, les Etats-Unis sont trop stricts dans leur approche du dossier nord-coréen. C'est du moins ce qu'a signifié le représentant chinois à l'ONU.

S'ils (les Américains) veulent faire avancer les choses, ils devraient faire preuve de plus de sincérité et de flexibilité.
Zhang Jun
ambassadeur chinois à l'ONU

La Corée du Nord a réalisé ces dernières semaines une série de tirs de missiles. Celui effectué le week-end dernier était le plus puissant depuis 2017.

A l'époque, le Conseil de sécurité avait riposté en imposant de lourdes sanctions économiques à Pyongyang.