Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"One Ocean Summit" : sommet international sur la protection des océans à Brest

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Archive du 18 janvier 2014, un orque nage près de Bainbridge Island (Wash.),
Archive du 18 janvier 2014, un orque nage près de Bainbridge Island (Wash.),   -   Tous droits réservés  Elaine Thompson/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.   -  

Ils couvrent 70% de la planète et jouent un rôle crucial dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour autant, ils restent mal connus et mal protégés : comment préserver les océans ? C'est l'ambition du sommet qui s'ouvre ce mercredi à Brest, en France.

Durant trois jours, des tables-rondes rassembleront experts, militants et entreprises. Vendredi, une quinzaine de chefs d'état et de gouvernements sont attendus. Objectif : donner un coup d'accélérateur sur plusieurs dossiers cruciaux.

Parmi ceux-là : la création d'un traité international destiné à protéger la haute mer. Cette zone, située à 200 milles nautiques des côtes, ne se trouve sous la juridiction d'aucun Etat.

Les négociations formelles de ce futur texte, commencées en 2018 mais interrompues par la pandémie, portent sur quatre domaines: la création d'aires marines protégées, les ressources génétiques marines et le partage de leurs avantages, la réalisation d'études d'impact environnementales, ainsi que le renforcement des capacités et les transferts de technologies notamment vers les pays en développement.

Olivier Poivre d'Arvor, ambassadeur des pôles et des enjeux maritimes, est l'organisateur de ce premier "One Ocean Summit". "Si nous ne faisons rien, pas dans un siècle mais dans 10 ans, 600 millions de personnes auront les pieds dans l'eau. Si nous ne faisons rien dans 80 ans, en 2100, les prévisions du GIEC sur l'élévation du niveau de la mer qui sont d'un mètre cinquante seront largement dépassées et on sera à plus de 2 mètres et là ce sera deux, trois milliards d'habitants qui seront vraiment submergés", explique-t-il.

Les ONG espèrent des annonces fortes à Brest tout en regrettant déjà que des questions aussi cruciales que la surpêche ne soient pas à l'ordre du jour. Ce rendez-vous sera le premier d'une série d'autres événements internationaux consacrés aux mers et aux océans dans les prochains mois.

A la veille de l'ouverture du sommet, le WWF a publié un nouveau rapport détaillant et alertant sur les ravages de la pollution plastique. Selon l'ONG, ce type de pollution va quadrupler si rien n'est fait d'ici 2050.

"Toutes les parties des océans" sont touchés menaçant la biodiversité marine "du plus petit plancton à la plus grosse baleine", souligne le Fond mondial pour la nature.