Super Bowl : les Rams remportent le sacre

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Super Bowl : les Rams remportent le sacre
Tous droits réservés  Matt Rourke/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Les Rams ont remporté le deuxième Super Bowl de leur histoire, en battant (23-20) les Bengals, au terme d'une finale au suspense insoutenable, dimanche 13 février.

"Je suis tellement fier de cette équipe. Il y a tellement de nos gars méritants, qui se sont donnés coeur et âme pour ce groupe. Ce match c'est l'histoire de notre saison. On a eu des hauts et des bas, mais nous avons réussi", a commenté le quarterback Cooper Kupp.

Ainsi s'achève la saison de la Ligue professionnelle de football américain (NFL), dans la lignée de play-offs exceptionnels marqués par des scénarios de matches incroyables. Et, comme dans un film hollywoodien au sein du SoFi Stadium de L.A., ce Super Bowl, 56e du nom, a aussi connu son lot de rebondissements.

Sacrés une première fois en 2000, quand la franchise était installée à Saint-Louis dans le Missouri, les Rams succèdent au palmarès aux Buccaneers, qu'ils avaient éliminés mi-janvier, accélérant sans le savoir encore le départ à la retraite du légendaire Tom Brady, septuple champion.

Cette victoire surprise était en soi une revanche prise sur le légendaire quarterback, qui les avait privés du titre en 2018.

Le genou à terre d'Eminem

Le traditionnel show musical a été animé par les célèbres rappeurs Kendrick Lamar, Dr. Dre, Eminem, Snoop Dogg et Mary J. Blige.

C'est lors de ce spectacle de la mi-temps que le rappeur de 49 ans Eminem a défié les règles de la ligue en posant le genou à terre, symbole de protestation contre les inégalités raciales.

Un hommage au joueur Colin Kaepernick, qui l'avait fait lors de l'hymne national tout au long de la saison 2016. D'autres joueurs avaient suivi l'exemple, et le geste avait créé une vaste controverse culturelle. Kaepernick avait mis fin à son contrat avec les 49ers de San Francisco peu de temps après.

La NFL a démenti les informations selon lesquelles elle aurait tenté d'empêcher Eminem de faire ce geste. "Nous avons regardé tous les éléments du spectacle au cours de multiples répétitions cette semaine et nous étions conscients qu'Eminem allait faire ce geste", a déclaré Brian McCarthy, porte-parole de la ligue.