Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Ukraine : cessez-le-feu suspendu dans la région de Marioupol, l'évacuation des civils reportée

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Ukraine : cessez-le-feu suspendu dans la région de Marioupol, l'évacuation des civils reportée
Tous droits réservés  AP Photo   -  

La Russie a annoncé ce samedi matin un cessez-le feu pour permettre l'évacuation des civils de Marioupol, port stratégique au sud de l'Ukraine, encerclé par les forces russes.

Évacuation reportée

Mais le maire de la ville a annoncé à la mi-journée que l'évacuation des habitants était reportée évoquant de multiples violations du cessez-le-feu par la partie russe.

De son côté, Moscou a affirmé avoir respecté le cessez-le-feu et a accusé les "nationalistes" ukrainiens d'empêcher les civils de quitter les villes encerclées et de profiter de la trêve pour consolider leurs défenses.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a qualifié de "déchirante" la situation à Marioupol.

L'arrêt des combats doit permettre également l'évacuation des civils de Volnovakha, à une soixantaine de kilomètres au nord de Marioupol. Ces deux villes sont situées non loin de la centrale nucléaire de Zaporijiaa, désormais sous contrôle des forces russes, et qui suscite toutes les inquiétudes après l'incendie d'un bâtiment touché par un tir dans la nuit de jeudi à vendredi.

"Ces couloirs humanitaires depuis Marioupol et Volnovakha ont été convenus avec la partie ukrainienne", a déclaré Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la défense en annonçant le début de ce "régime de silence."

Ces couloirs humanitaire depuis Marioupol et Volnovakha ont été convenus avec la partie ukrainienne.
Porte-parole du ministère russe de la Défense

350 civils tués en dix jours selon Kiev

Après dix jours de guerre, Kiev fait état d'au moins 350 civils tués, notamment au nord autour des villes de Kharviv et Tcherniv, où les combats font rage et les habitants se retrouvent pris en étau.

"Ma maison a complètement brûlé, elle s'est enflammée comme une allumette", dit une habitante. "Mes quatre chiens sont morts brûlés. Nous avons réussi à nous échapper vivants de justesse. Tout brûlait autour de nous. Il ne nous reste plus rien."

Samedi, le ministère russe de la Défense a diffusé des images censées montrer l'avancée des forces russes vers Kiev. Un important contingent militaire est toujours massé aux abords de la capitale ukrainienne, faisant craindre une opération de grande ampleur.